La cassette du voyageur

La cassette illustrée ici appartenait à George Simpson McTavish Jr., qui est né à Fort Albany sur la côte ouest de la baie James.

Écrit par Danelle Cloutier

29 juillet 2015

Photographier

Les voyageurs canadiens-français se déplaçaient souvent avec ce type de boîte, appelée « cassette » pour la distinguer des « pièces », qui servaient à emballer les marchandises destinées au commerce. Les ébénistes fabriquaient ces cassettes dans les postes de traite avec l’idée de ne pas encombrer le voyageur.

Les boîtes étaient de tailles diverses et comptaient plusieurs compartiments pouvant contenir de la vaisselle d’étain, des tasses, des ustensiles, des outils et des épices. Les commerçants et commis de la Compagnie de la Baie d’Hudson utilisaient également de telles boîtes de bois pour transporter leurs effets personnels.

La cassette illustrée ici appartenait à George Simpson McTavish Jr., qui est né à Fort Albany sur la côte ouest de la baie James. En 1878, à l’âge de 15 ans, McTavish embarque à bord du navire de la HBC Prince of Wales, qui arrivait d’Angleterre et se rendait au poste de Moose Factory pour y récupérer des fourrures.

McTavish sera apprenti-commis à la York Factory à partir de 1879 et commis au Fort Churchill, à partir de 1882. Il occupera ce poste jusqu’au moment de sa retraite, en 1892.

Cet article est paru dans le numéro août-septembre 2015 du magazine Canada’s History.

Passer les liens de partage

Relié à Commerce de la fourrure