Mot de passe oublié

Anciens albums

Le calme avant la tempête

La ville de Penticton, en Colombie-Britannique, était le paradis des plaisanciers vers le début des années 1900. Située à l’extrémité sud du lac Okanagan, dans la vallée de l’Okanagan, la ville occupait un site privilégié, et pas uniquement pour les amateurs de canot. Le magnifique vapeur à une roue S.S. Sicamous, une attraction touristique aujourd’hui, symbolisait l’optimisme de l’époque et l’enthousiasme des résidents et des visiteurs à l’égard des sports nautiques.

Né en Angleterre, Harold Birkett est arrivé au Canada en 1908 dans le but de cultiver la terre. Il est plutôt devenu gérant du hangar à bateaux de Penticton. En 1912, M. Birkett a épousé Muriel Pope, une petite femme au physique athlétique qui ne craignait pas de se mesurer aux hommes lors de diverses régates. Entre deux courses, elle servait également le thé aux clients du hangar.

Lorsque la guerre éclata, en 1914, Harold Birkett joignit les rangs de l’armée canadienne, comme deux clients du hangar que l’on voit partiellement à l’arrière-plan et portant l’uniforme. Malheureusement, M. Birkett fut tué au combat en 1916 lors de la bataille de la Somme, avec plus de 24 000 autres de ses compatriotes.

Muriel Birkett s’est par la suite remariée. Sa fille, Daphne Randall, a envoyé ces photographies qui illustrent une période de joie de vivre au Canada, tout juste avant que le pays ne sombre dans les horreurs de la Première Guerre mondiale. Daphne habite à Westbury, Wiltshire, en G.-B.

Texte par Danielle Conolly

 

Rate This Article

12345
Current rating: 0 (0 ratings)






Vous devez être connecté pour enregistrer un commentaire. Se connecter » / Créer un compte »





Support history Right Now! Donate
© Histoire Canada 2014
Feedback Form
Feedback Analytics