Guerres mondiales – Prisonniers en sol canadien

Quelques ressources à consulter pour en savoir plus au sujet des camps d’internement au Canada durant les Première et Seconde Guerres mondiales.

Par Jean-Philippe Proulx

25 juillet 2013

photo archive noir et blanc camp Valcartier

Nous vous proposons quelques ressources à consulter et des lieux à visiter afin d'en savoir plus au sujet des camps d’internement au Canada durant les Première et Seconde Guerres mondiales.
 

Pour en savoir plus :

Organisation:

Fonds canadien de reconnaissance de l'internement durant la Première Guerre mondiale

Fonds canadien de reconnaissance de l'internement durant la Première Guerre mondiale a pour but d'appuyer des projets visant à commémorer et à reconnaître les expériences vécues par les communautés ethnoculturelles touchées par la première opération nationale d'internement menée au Canada de 1914 à 1920.


Lieux à visiter

Parc national Banff
Exposition – Lieu historique national Cave and Basin

Sujets d’un pays ennemi, prisonniers de guerre : les opérations d’internement au Canada pendant la Première Guerre mondiale, de 1914 à 1920

Parcs Canada a créé une exposition qui a pour but d’accroître la sensibilisation du public aux opérations d’internement qui ont eu lieu au Canada pendant la Première Guerre mondiale entre les années 1914 et 1920. L’exposition, qui est d’une superficie de 305 m2, est située à côté du lieu historique national Cave and Basin dans le parc national Banff. Elle propose des écrans tactiles interactifs, des présentations multimédias et des montages à deux dimensions qui incitent les visiteurs à découvrir à leur propre rythme cette période difficile et particulièrement intense de l’histoire canadienne tout en leur laissant le soin de former leur propre opinion.
 

Camp de prisonniers en Abitibi durant la Première Guerre mondiale
Camp de détention Spirit Lake

Situé en bordure du lac Beauchamp, près d'Amos, ce camp a accueilli environ 1 200 personnes internées principalement en raison de leur origine ethnique. Elles étaient ukrainiennes pour la plupart, mais des Allemands, des Bulgares et des Turcs ont également été envoyés au camp. Le camp de Spirit Lake est aussi l'un des deux seuls camps canadiens à avoir logé des familles.

Spirit Lake
Chemin Saint-Viateur
La Ferme
(819) 732-8611

Visite extérieure seulement
Tarifs : Entrée gratuite
Horaire : Accès libre au site en tout temps


Exposition virtuelle

Musée canadien de la guerre
Exposition virtuelle – Le Canada et la Première Guerre mondiale

La guerre encouragea le sentiment national et les manifestations de patriotisme, mais elle aggrava les tensions et les préjugés ethniques et conduisit à poursuivre en justice un bon nombre de ceux qu'on appelait des « sujets d'un pays ennemi ». Apprenez-en davantage sur les effets négatifs de la guerre sur certaines communautés canadiennes.


Archives audio et vidéo

Office national du Film

Les rêves perdus 1999, réalisation : Daniel Frenette (Extrait: 2 minutes et 17 secondes)

Une jeune Canadienne d'origine ukrainienne raconte l'histoire de son père, venu au Canada d'Ukraine avec sa famille pour échapper à la pauvreté et fuir l'empire autrichien. Elle rappelle la répression et les persécutions endurées par ses compatriotes détenus dans les camps d'internement durant la Première Guerre mondiale.

Étrangers ennemis 1975, réalisation : Jeanette Lerman (26 minutes et 49 secondes)

L'internement des Canadiens d'origine japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale constitue le sujet de ce film de 1975. Au moyen de photos d'archives et de la narration, l'extrait présenté décrit les conditions sociales et physiques particulières de cet internement. Il met en lumière l'humiliation, l'exploitation et les préjugés subis par les Canadiens d'origine japonaise au cours de cette période.

Minoru : souvenirs d'un exil 1992, réalisation : Michael Fukushima (18 minutes et 49 secondes)

Comme des milliers d'autres Canadiens d'origine japonaise, Minoru et sa famille, qui habitaient Vancouver en Colombie-Britannique, furent déclarés ennemis du Canada, à la suite du bombardement de Pearl Harbor par l'aviation japonaise le 7 décembre 1941.

Canada vignettes : le dentiste 1979, réalisation : Judith Potterton, Rosemarie Shapley (5 minutes)

Vignette sur un Canadien japonais qui pratique l'art dentaire à Montréal. Il nous raconte son enfance dans un camp de prisonniers.


Parcs Canada

La détention des prisonniers militaires de la Seconde Guerre mondiale et des sujets ennemis (4 minutes et 54 secondes)

De 1940 à 1947, le Canada détient environ 34 000 combattants allemands, des marins marchands ennemis et des internés civils de la Grande-Bretagne dans 26 camps permanents et des centaines de petits camps de travail partout au pays. Cette mesure, demandée par les Britanniques, contribue à l'effort de guerre allié en éloignant ces hommes des zones de combats. Dans les camps les détenus forment une main-d'œuvre utile dans des secteurs clés, dont l'agriculture et la foresterie. Salué sur la scène internationale, le traitement accordé aux prisonniers militaires en incitera des centaines à immigrer après la guerre.


Camp allemand de prisonniers de guerre de Whitewater -- Le meilleur emploi d'été au Canada (7 minutes et 41 secondes)

Dans le cadre des célébrations marquant le 125e anniversaire des parcs nationaux du Canada, 32 étudiants répartis dans les 32 unités des gestions de Parcs Canada à travers le pays avaient pour tâche de réaliser une série de reportages vidéo sur leurs expériences dans les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation. Christopher Paetkau a réalisé le film Camp allemand de prisonniers de guerre de Whitewater.

Société Radio-Canada

1914-1918 : Ukrainiens internés. Radiojournal. 25 mai 1987. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (1 minutes et 21 secondes)

22 000 Japonais déplacés dans des camps. Le Point. 24 octobre 1984. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (14 minutes et 17 secondes)

Au camp de Kananaskis Le Sommet du G8 de Kananaskis. 25 juin 2002. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (4 minutes et 16 secondes)

Des Juifs et des nazis prisonniers ensembleDes livres et des hommes. 3 juin 1976. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (7 minutes et 27 secondes)

Des prisonniers au travail dans les fermes. Qui êtes-vous? 30 octobre 1995. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (5 minutes et 45 secondes)

Enquête sur les prisonniers de guerre au CanadaDimanche magazine. 7 mai 1995. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (10 minutes et 2 secondes)

Étrangers internés au Canada. Présent dimanche. 25 septembre 1988. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (33 minutes et 19 secondes)

Évasion au fort de l'île Sainte-Hélène. Montréal ce soir. 19 juillet 1993. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (9 minutes et 6 secondes)

Excuses aux anciens détenus d'origine italienne. Montréal ce soir. 5 novembre 1990. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (2 minutes et 16 secondes)

Italiens internés au Cap-Breton. Radiojournal. 15 avril 1991. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (1 minute et 43 secondes)

La convention de Genève. Le Point. 22 janvier 1991. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (6 minutes et 49 secondes)

La grande évasion de Bowmanville. Contrechamp. 12 février 1985. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (26 minutes et 6 secondes)

La vie à Slocan et à Lethbridge. La Bombe – Victoire finale. 15 août 1995. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (7 minutes et 6 secondes)

Le camp de Trois-Rivières : une prison dorée? La Vie quotidienne des Québécois de 1939 à 1945. 15 juin 1975. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (6 minutes et 41 secondes)

Le Canada, geôlier de l'Empire britannique. Le Point. 11 novembre 1991. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (3 minutes et 45 secondes)

Le fascisme gagne le Canada. Les Actualités (radio). 15 juillet 1997. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (7 minutes et 5 secondes)

Les Canadiens d'origine japonaise obtiennent réparationTéléjournal. 22 septembre 1988. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (2 minutes et 28 secondes)

Prisonniers allemands en sol canadienEntrevue avec Yves Bernard. 3 septembre 1995. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (6 minutes et 59 secondes)

Retour au camp de Bowmanville. Le Point. 11 novembre 1991. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (17 minutes et 46 secondes)

Un camp de prisonniers au Lac Saint-JeanMon oeil. 3 septembre 1995. Les Archives de Radio-Canada. Société Radio-Canada. (9 minutes et 4 secondes)


Lecture :

Caroline Bergeron et Yves Bernard. Trop loin de Berlin Des prisonniers allemands au Canada (1939-1946). Québec, Septentrion. 1995. 360 pages.

Résumé :

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Canada a accueilli environ 35 000 prisonniers de guerre allemands sur son territoire. Pendant plus de six ans, à la demande du gouvernement britannique, les autorités canadiennes ont administré des camps disséminés un peu partout au pays, mais principalement au Québec et en Ontario.

Trop loin de Berlin nous fait revivre l'époque de la guerre grâce aux documents inédits (photographies, documents d'archives) et aux témoins. Ceux-ci se souviennent et relatent une partie de notre histoire presque inconnue.


Martin F. Auger, Prisonniers de guerre et internés allemands dans le sud du Québec (1940-1946), Éditions Athena, novembre 2010. 299 pages.

Résumé:

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement canadien mit sur pied cinq camps d'internement pour prisonnier et internés allemands dans le sud du Québec (Farnham, Grande-Ligne, île-aux-Noix, Sherbrooke et Sorel).

Cet ouvrage analyse le fonctionnement de ces camps. Il évoque aussi la vie derrière les barbelés et les tensions physiques et psychologiques auxquelles furent soumis ces hommes. Il porte également un regard sur les programmes d'éducation conçus à leur intention.

Passer les liens de partage

Relié à Armée et guerre