Veste de commerçant de fourrure

Sa qualité exceptionnelle témoigne du talent et de l’expertise de Lydia Catherine Christie.

Écrit par Maureen Mathews

2 février 2016

Colour photograph

Donald Campbell McTavish, petit-fils du gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson, George Simpson, a travaillé à titre de commis pour la HBC de 1964 à 1991, à Norway House.

Cette communauté (aujourd’hui située dans le nord du Manitoba) est alors reconnue pour ses broderies de soie fines et multicolores. M. McTavish fait l’acquisition de nombreuses pièces de collection, incluant cette veste, confectionnée avec des peaux de caribou et d’orignal tannées à la fumée et dont les broderies sont exécutées selon la technique du point de boutonnière. Ce type de veste était porté par des commerçants de fourrures métis et par les hommes de la Compagnie.

À l’été 2014, Sarah Goulet, jeune médecin métisse et descendante du politicien Maxim Goulet, a fait don de deux vestes, dont celle-ci, pour enrichir la collection McTavish du Musée du Manitoba.

La qualité exceptionnelle des mocassins, moufles et vestes brodés de la collection témoigne du talent et de l’œil expert de la femme métisse de McTavish, Lydia Catherine Christie.

Maureen Matthews est conservatrice de la ethnographie au Musée du Manitoba.

Cet article a éte publié à l’origine dans le magazine Canada’s History, juin-juillet 2016. 

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à Commerce de la fourrure