Couverture pour chien

Les couvertures pour chien, parfois appelées « tuppies », ne servaient pas réellement à réchauffer ou à protéger l’animal, mais plutôt à le décorer.

Écrit par Amelia Fay

4 avril 2016

Photographier

Les attelages de chiens étaient souvent « ornés » juste avant d’arriver à un poste de traite, et leurs grelots annonçaient leur arrivée imminente.

Si vous pensez que les vêtements pour chiens sont une invention récente, détrompez-vous!

Cette couverture de la fin du 19e siècle, ou du début du 20e siècle, est un des superbes exemples dont dispose le musée de la HBC. Les couvertures pour chien, parfois appelées « tuppies » étaient faites de laine ou de feutre, et décorées de perles ou de broderies de soie représentant des fleurs, de rubans, de brins de laine et de grelots. Ces couvertures étaient décoratives et bien peu fonctionnelles. Les attelages de chiens étaient souvent « ornés » juste avant d’arriver à un poste de traite, et leurs grelots annonçaient leur arrivée imminente.

Cette couverture a été confectionnée en Ontario, mais on ignore de quelle communauté elle nous provient et qui l’a utilisée ou brodée.

Les couvertures pour chien sont arrivées avec les Métis de la rivière Rouge, mais la coutume s’est répandue et l’on en trouve des exemples chez les Cris et les Denes des régions subarctiques.

Amelia Fay est conservatrice de la collection de la HBC au Musée du Manitoba.

Cet article a été publié à l'origine dans le magazine Canada’s History, avril-mai 2016.

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à