Mine Wallingford-Back

La mine Wallingford-Black à Mulgrave-et-Derry (Québec) est sur le Palmarès des 10 sites les plus menacés.

Créé par la Fiducie nationale du Canada

8 juin 2017

Lieu

Mulgrave‑et‑Derry (Québec)

Pourquoi c’est important

Située à l’intérieur d’une colline creuse et stabilisée par des piliers rocheux, la mine Wallingford‑Back représente un ancien site minier semi-naturel unique. Le site a tout d’abord été exploité par des mineurs en 1924 pour produire du feldspath et du quartz, avant de devenir, ultérieurement, l’une des mines les plus importantes en Amérique du Nord. Il a été définitivement fermé en 1970 et s’est, depuis, transformé en un trésor naturel et en une destination touristique qui fait le bonheur des pagayeurs l’été et des patineurs l’hiver.

La menace

Bien que la mine Wallingford‑Back attire, depuis sa fermeture, de nombreux amateurs de loisirs, ce n’est qu’à partir de 2016, lorsqu’elle a été présentée dans les médias comme une « destination secrète » de proximité, qu’elle a vu les touristes se précipiter en masse. Cependant, ne disposant ni d’emplacements de stationnement réservés, ni de toilettes, ni de poubelles, le site n’était absolument pas préparé à cet afflux soudain de visiteurs et les conditions s’y sont rapidement détériorées. En avril 2017, la municipalité régionale de comté de Papineau a accepté une recommandation du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec de bloquer définitivement l’accès à la mine (un investissement d’environ 200 000 $). Certains résidents et membres du groupe Facebook pour la conservation de la mine accueillent la décision avec des sentiments partagés : même si la démolition du site a pu être évitée, ils sont déçus que la mine ne soit pas mise en valeur en tant qu’attraction touristique.

La Fiducie nationale du Canada publie son palmarès chaque année dans le cadre de sa mission visant à faire connaître l’apport des lieux historiques à la qualité de vie, à l’identité locale et à la vitalité culturelle.

Publié la première fois en 2005, le Palmarès des 10 sites les plus menacés est devenu un puissant outil dans la lutte visant à préserver, pas remblayer. La Fiducie nationale croit que les lieux historiques sont la pierre angulaire de l’identité, de la communauté et du sentiment d’appartenance. Pourtant chaque année, il y en a qui sont perdus parce qu’ils sont négligés, par manque de fonds, par suite d’un aménagement inapproprié ou en raison de la faiblesse des lois. En braquant les projecteurs sur les lieux menacés, le Palmarès des 10 sites les plus menacés sensibilise le public à leur triste sort et appuie les efforts déployés par des intervenants locaux pour les sauver.

Passer les liens de partage

Relié à Sites historiques