Pensionnat de Muscowequan

Le pensionnat de Muscowequan, à Lestock en Saskatchewan, apparaît au Palmarès des 10 sites historiques les plus menacés.

Créé par la Fiducie nationale du Canada

23 mai 2018

Lieu

Lestock (Saskatchewan)

Pourquoi c’est important

Muscowequan, qui a fonctionné de 1889 à 1997, est l’un des derniers pensionnats restant en Saskatchewan, une province qui en comptait plus d’une vingtaine. L’imposant bâtiment de briques de trois étages qui se trouve maintenant sur le site a été érigé en 1931, après qu’un incendie a intégralement détruit le bâtiment précédent. Des générations d’Autochtones de la vallée de la Qu’Appelle, et au-delà, ayant fréquenté cette école ont subi des conséquences profondément traumatisantes. L’idée qu’il convient de préserver cette ancienne école en tant que site de mémoire et rappel historique pour toute la population canadienne fait quasiment l’unanimité parmi les communautés autochtones locales.  

La menace

Abandonnée depuis 1997, l’école se détériore rapidement et les éléments tangibles témoignant de son histoire tragique sont en train de disparaître. La Première Nation de Muskowekwan, sur le territoire de laquelle se trouve aujourd’hui l’école, ne dispose pas des moyens financiers pour donner vie à son projet de musée et de site de mémoire dans le cadre du bâtiment réhabilité. Elle a récemment reçu un financement pour procéder à l’aveuglement du fenêtrage de cet imposant édifice, mais cela n’a pas empêché le vandalisme et les détériorations de se poursuivre.

La Fiducie nationale du Canada publie son palmarès chaque année dans le cadre de sa mission visant à faire connaître l’apport des lieux historiques à la qualité de vie, à l’identité locale et à la vitalité culturelle.

Publié la première fois en 2005, le Palmarès des 10 sites les plus menaces est devenu un puissant outil dans la lutte visant à préserver, pas remblayer. La Fiducie nationale croit que les lieux historiques sont la pierre angulaire de l’identité, de la communauté et du sentiment d’appartenance. Pourtant chaque année, il y en a qui sont perdus parce qu’ils sont négligés, par manque de fonds, par suite d’un aménagement inapproprié ou en raison de la faiblesse des lois. En braquant les projecteurs sur les lieux menacés, le Palmarès des 10 sites les plus menacés sensibilise le public à leur triste sort et appuie les efforts déployés par des intervenants locaux pour les sauver.

Passer les liens de partage

Relié à