Enseigner les histoires retrouvées

Enseigner les histoires retrouvées regroupe un ensemble de plans de leçons et de documents historiques à l’intention des élèves des classes intermédiaires et secondaires. Le tout est basé sur les films documentaires d’Histoires retrouvées.

Écrit par Ronald Rudin

21 février 2018

Depuis 2012, le Projet Histoires retrouvées - basé à l’Université Concordia, à Montréal - recueille des histoires méconnues du passé canadien, et les transforme en œuvres d’art public montrées sur des lieux pertinents. Il documente aussi ce processus par l’entremise de courts métrages. Le projet encourage les Canadiens à se demander pourquoi l’on se souvient de certaines histoires et pourquoi d’autres sont oubliées, et à poser des questions liées à la manière dont le passé est abordé dans l’espace public.

Dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, Histoires retrouvées a créé quatre nouveaux épisodes venant des quatre coins du Canada. Ces épisodes permettent d’entendre les voix de personnes qui détiennent peu de pouvoir : les Premières Nations, les Inuits, les Acadiens, les personnes handicapées ou malades, et les immigrants de couleur. Le Projet Histoires retrouvées a travaillé avec ces communautés afin que leurs histoires soient entendues par un auditoire beaucoup plus vaste.

Ces histoires sont maintenant accessibles grâce à des œuvres d’art public installées à Tracadie (Nouveau-Brunswick), Ottawa (Ontario), Régina (Saskatchewan) et Hope (Colombie-Britannique). Elles sont également accessibles grâce à quatre films documentaires prêts à être visionnés en ligne sur notre site Web : Sheldrake, de Julien Cadieux, Qamutiik: Du Grand Nord vers l'hotel Southway Inn d'Ottawa, de Mosha Folger, Yee Clun et l'Exchange Café, de Kelly-Anne Riess, et Les garçons Stó:lō kidnappés de Sandra Bonner-Pederson.

Le projet Histoires retrouvées lance une nouvelle section de son site Web, intitulée Enseigner les histoires retrouvées. Conçu par nos consultants pédagogiques, Scott Pollock et Ruth Sandwell, Enseigner les histoires retrouvées regroupe un ensemble de plans de leçons et de documents historiques à l’intention des élèves des classes intermédiaires et secondaires. Le tout est basé sur les films documentaires d’Histoires retrouvées. Le premier ensemble de plans de leçons aborde L’histoire retrouvée de Thomas Widd, un homme sourd qui a créé la première école protestante pour sourds, à Montréal.

Les enseignants et les élèves qui utilisent les plans de leçons de L’histoire retrouvée de Thomas Widd seront mis au défi de s’interroger à savoir pourquoi cette histoire a été « oubliée », et devront créer des repères historiques (un monument, par exemple) qui mettront cette histoire en lumière. Ainsi, les élèves amélioreront leur capacité à utiliser la pensée historique en travaillant avec un éventail de sources et en apprenant à poser des questions pertinentes sur les liens entre le passé et le présent.

Des plans de leçons en lien avec nos quatre nouvelles histoires seront présentés tout au long de 2018. Les enseignants pourront donc choisir l’épisode le plus pertinent pour leurs élèves. Cependant, quel que soit le plan choisi, l’objectif demeurera de se questionner à savoir pourquoi certaines histoires du passé de notre pays sont mises de l’avant plutôt que d’autres, et comment nous choisissons de présenter le passé dans l’espace public.

Passer les liens de partage

Relié à