Béatrice Craig

Lauréate du Prix Sir-John-A.-Macdonald 2010

21 novembre 2011

Béatrice Craig acceptant son prix à Rideau Hall, 2010.

Ottawa (Ontario)

Backwoods Consumers and Homespun Capitalists représente une contribution majeure et originale à l’histoire sociale et économique du Canada. Cet ouvrage qui se penche sur l’émergence d’une économie capitaliste dans la haute vallée de la rivière Saint-Jean pose des questions fondamentales pour notre compréhension des transformations économiques du XIXe siècle. Bien plus qu’une micro-histoire des pratiques et des rationalités à l’œuvre chez divers acteurs de cette région isolée, son propos nous convie, en effet, à un réexamen de la théorie des produits générateurs (staples) et des typologies qui ont opposé l’agriculture de subsistance à l’agriculture commerciale, le commerce local au commerce international et la production à la consommation comme facteurs explicatifs de l’entrée du monde rural dans une culture de marché. Ce faisant, Backwoods Consumers and Homespun Capitalists démontre de manière éclatante qu’une étude locale minutieusement menée peut alimenter la réflexion sur des enjeux cruciaux qui dépassent largement son objet et son terrain d’enquête.

Cette analyse du développement économique de la Madawaska fait ressortir toute la complexité des dynamiques à l’œuvre dans l’articulation du marché local aux marchés régionaux et international et surtout la part qu’y ont pris les individus ou groupes d’individus, leur adaptation aux conditions économiques changeantes et les motivations qui les animaient. Elle montre que cette économie régionale a certes été influencée par l’industrie forestière, mais aussi, et bien avant elle, par les activités de production, de consommation et d’échanges dans lesquelles étaient engagés les fermiers, les marchands, les entrepreneurs et les familles. Tout en mettant en évidence la multiplicité des facteurs — économiques mais aussi politiques et culturels —, qui s’entrelacent pour expliquer le développement de la Madawaska, ce livre suggère que l’idée même d’une transition capitaliste doit être remise en question, des éléments capitalistes et non capitalistes ayant toujours coexisté dans les économies émergentes de l’Amérique du Nord. De même, cet ouvrage rappelle que les acteurs sociaux qui ont participé au développement des marchés n’étaient pas nécessairement animés par une mentalité capitaliste, les contraintes sociales et les préférences culturelles ayant aussi un rôle à jouer dans leurs actions et leurs prises de décision. Fondé sur une large variété de sources qui ont mené à la constitution de banques de données patiemment constituées et habilement exploitées, Backwoods Consumers and Homespun Capitalists engage un dialogue des plus stimulants avec l’historiographie canadienne et internationale, et jette un regard novateur sur les régions de colonisation qui fera date. Ouvrage de grande érudition, il représente un modèle du genre.

Passer les liens de partage