James Daschuk

Lauréat du Prix d'histoire du Gouverneur général pour la recherche savante: le Prix Sir-John-A.-Macdonald

3 novembre 2015

James Daschuk acceptant son prix à Rideau Hall, Ottawa, 2014.

Regina (Saskatchewan)

Dans ce récit bouleversant intitulé Clearing the Plains: Disease, Politics of Starvation, and the Loss of Aboriginal Life, James Daschuk relate le rôle qu’ont joué les épidémies, le commerce mondial, les changements environnementaux et la politique gouvernementale dans la vie des Autochtones des Plaines du Canada entre le début du XVIIIe siècle et la fin du XIXe siècle. Daschuk utilise habilement ​​l'ethnohistoire, l’histoire de la médecine, de l’environnement et économique ainsi que l'économie politique pour produire une analyse globale convaincante. Il situe son analyse dans le contexte historique plus large de l'échange colombien, la ruée vers les terres, la montée d'une économie capitaliste mondiale ainsi que la dépossession des peuples autochtones qui se produisait un peu partout sur la planète. Clearing the Plains

Comme le démontre adroitement l’auteur, les problèmes persistants de santé et de pauvreté dont souffrent présentement les communautés autochtones ont des racines profondes, complexes et systémiques. Initialement, l'impact des maladies biologiques dans la foulée de l’expansion du commerce a dévasté certaines Premières nations tout en offrant des conjonctures économiques et territoriales attrayantes pour d’autres. Mais l'histoire de la propagation de la maladie comme processus organique a cédé sa place à une malveillance délibérée des acteurs humains. L'effondrement démographique de la population autochtone de l'Ouest provoquée par la tuberculose après 1870 est directement attribuable à la décision du gouvernement canadien d'utiliser la « politique de la famine » pour contraindre les Autochtones au programme de développement de l'État et d'éliminer ce qu'ils considéraient comme un obstacle au développement « national ». Daschuk nous rappelle que le Canada possède son propre passé impérial qui contraste avec le mythe classique du Canada comme étant un royaume « pacifique » et « légitime ». L'héritage des politiques racistes qui ont naturalisé les Autochtones comme étant malsains, physiquement faibles et incapables de s'adapter au monde moderne sont toujours présentes aujourd’hui.

Passer les liens de partage