Conseil d’administration

Colour photograph

David Ross, Directeur général, Toronto

David Ross, partenaire de Deloitte and Touche Canada maintenant à la retraite, possède une vaste expérience dans les domaines de la comptabilité, de la vérification, des acquisitions, de la réglementation et des litiges, mais également en ce qui concerne les enquêtes judiciaires et la consultation dans le domaine de la gestion. Il agit à titre d’expert-conseil auprès des conseils d’administration, en plus d’être lui‐même membre de conseils et de comités, notamment ceux de Deloitte Touche Canada, du World Wildlife Fund et du Baycrest Centre.

W. John Bennett, Président du conseil d'administration Benvest Holdings Ltd ("Benvest"), Toronto.

John W. Bennett est président du conseil d’administration de Lunetterie New Look Inc. et PDG fondateur (en 1991) de Benvest Holdings Ltd (Benvest), une société d'investissement. Investisseur aguerri, monsieur Bennett est un banquier expérimenté. Il a eu une longue et distinguée carrière en tant que dirigeant et banquier d'investissement chez Scotia McLeod Inc., une grande banque d'investissement canadienne (maintenant Scotia Capital Inc.). Avant sa retraite en 1989, il fut vice‐président exécutif et membre du Comité exécutif de Scotia McLeod Inc.

Michèle Dagenais, Historien, Montréal

Michèle Dagenais est professeure titulaire au département d’histoire de l'Université de Montréal où elle enseigne depuis 1994. Spécialiste d’histoire politique, urbaine et environnementale du Québec et du Canada, elle dirige de nombreux étudiants aux cycles supérieurs dont une trentaine ont obtenu leurs diplômes de doctorat ou de maîtrise. M. Dagenais a publié les résultats de ses recherches dans diverses revues scientifiques et des ouvrages au Canada et à l’étranger. Elle est l’auteure de plusieurs livres dont Des pouvoirs et des hommes. L’administration municipale de Montréal, 1900-1950 (2000), Faire et fuir la ville. Espaces publics de culture et de loisirs à Montréal et Toronto (2006), et Montréal et l’eau. Une histoire environnementales (2011). Récemment, elle a aussi co‐dirigé Metropolitan Natures. Environmental Histories of Montreal (2011) avec Stéphane Castonguay. Elle a été membre des conseils d’administration des deux principales associations professionnelles d’historiens au pays : l’Institut d’histoire de l’Amérique française et la Société historique du Canada/Canadian Historical Association. Présentement, la professeure Dagenais dirige un projet de recherche interdisciplinaire sur l’histoire environnementale du système hydrographique Grands Lacs — Saint-Laurent. Elle s’intéresse aussi aux enjeux liés à l’écriture et aux usages publics de l’histoire. Elle est engagée dans divers débats et réflexions sur l’enseignement de l’histoire.

Colour photograph

Edward S. Kennedy, Président et directeur général, The North West Company, Winnipeg

Edward Kennedy est le président et directeur général de The North West Company. Il a occupé plusieurs postes de haute direction, tant aux États-Unis que dans les divisions internationales de l’entreprise, à titre de chef de l’exploitation et de directeur général. M. Kennedy est très fier de l’héritage de son entreprise, il est un amateur d’histoire et un ami de longue date de la Société Histoire Canada. Il a présidé la campagne de Centraide à Winnipeg et, par le truchement de la North West Company, il a pris part à de nombreuses initiatives de développement économique et en matière de santé visant les communautés autochtones du Nord. M. Kennedy est membre de plusieurs organismes sans but lucratif, en plus d’appartenir à la Young Presidents’ Organization, d’être un associé de la Asper School of Business (faculté de gestion, Université du Manitoba) et d’être membre du Business Council of Manitoba.

Sharon McAuley, Consultante en publication et marketing, Toronto

Sharon McAuley est consultante dans le domaine des publications numériques et du marketing, elle est conférencière et anime des colloques, et elle est la cofondatrice et éditrice de CanadianGolfTraveller.com. Avant de lancer son entreprise de consultation, elle a été vice présidente du groupe de l’édition pour le Urban Group, St. Joseph Media, où elle supervise les opérations quotidiennes de publications telles que Toronto Life, Ottawa Magazine, Quill & Quire, et Where Canada.

Ry Moran, Directeur du centre national de recherche pour la vérité et la réconciliation, Winnipeg

Ry Moran est le directeur du Centre national de recherche pour la vérité et la réconciliation. Nommé en 2014, il doit tisser des liens et assurer un travail de coordination avec les communautés autochtones et les organisations de survivants, les gouvernements, les partenaires, les agences externes et les facultés universitaires. Il travaille étroitement avec les cercles de gouvernance et des survivants, qui sont composés de survivants, de partenaires et de membres de la communauté. Depuis 2010, M. Moran est responsable de recueillir les témoignages dans le cadre de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Avant d’occuper ce poste, il détenait YellowTilt Productions, offrant des services professionnels dans une foule de domaines, notamment la protection des langues autochtones. M. Moran, membre bilingue de la nation métisse, est candidat à la maîtrise en administration des affaires et détient un baccalauréat ès arts de l’Université de Victoria

Colour photograph

Sasha Mullally, Professeure agrégée, Université du Nouveau-Brunswick, Fredericton

Sasha Mullally possède un doctorat en histoire de l’Université de Toronto, où elle a étudié l’histoire canadienne et américaine avec spécialisation en histoire sociale de la médecine et de la santé. Avant de se joindre à la faculté d’histoire de l’Université du Nouveau-Brunswick, en 2009, elle a été codirectrice du programme d’histoire de la médecine de l’Université de l’Alberta (2008-2009). Mme Mullally enseigne à des étudiants des cycles supérieurs l’histoire de la médecine et de la santé, l’histoire sociale canadienne, l’histoire des femmes, l’histoire de la région de l’Atlantique et l’histoire numérique. Ses récents projets de recherche portent sur les rôles professionnels et communautaires que jouent les femmes médecins dans les petites villes des régions rurales. En plus de collaborer à d’autres projets, elle s’intéresse à l’histoire de la migration des médecins hors du Canada, lors de la seconde moitié du 20e siècle.

Dave Obee, Rédacteur en chef, Times Colonist, Victoria

Dave Obee est rédacteur en chef du Times Colonist à Victoria, en Colombie-Britannique, et travaille comme journaliste en Colombie-Britannique et en Alberta depuis 1972. Il a écrit une douzaine de livres sur l’histoire et la généalogie et a donné plus de 600 présentations lors de conférences et colloques au Canada, aux États-Unis et en Australie. En 2012, l’Université de Victoria lui a décerné un doctorat honorifique en droit. Dave est un des fondateurs du site Web du British Colonist, qui diffuse des images numérisées tirées du premier siècle d’existence du principal journal de Victoria. Dave dirige également CanGenealogy, un site qui facilite la recherche généalogique.

 

Michael Rea

Michael Rea earned a degree from the Ivey Business School in 1965 and a Chartered Accountant degree in 1968 while working at Price Waterhouse. A former Chair of the Canadian Magazine Publishers Association, Michael held a variety of roles at Key Publishers in Toronto, Including board member, shareholder, and Vice-President, Finance and Administration.

He served as a board member and Treasurer of the Nature Conservancy of Canada and when expansion at NCC led to the need for more management, was appointed Chief Operating Officer and later a Vice-President. Michael retired from NCC in 2009 and has volunteered there since then, lately as President of American Friends of Nature Conservancy Canada. Michael supports several environmental causes and is on the Heritage Committee of the Toronto Golf Club. In 2002, he received the Queen Elizabeth II Golden Jubilee Medal for his work with Canadian Geographic Magazine. He grew up in Oakville and has lived in Toronto for 40 years with his wife Barbara. He has 2 adult sons and 3 grandchildren.

Stephen Thomas, Président et directeur artistique, Stephen Thomas Ltd., Toronto

Steve Thomas a été décrit comme le « gourou » et le « parrain » de la collecte de fonds par réponse directe. Même s’il a commencé sa carrière comme géographe historien et enseignant, il agit à titre de collecteur de fonds depuis plus de 30 ans. Au début de sa carrière, M. Thomas a été directeur du développement à Oxfam Canada, où il a créé le programme de publipostage de l’organisme, faisant ainsi, pour la première fois au Canada, une utilisation moderne et scientifique de ce média. En 1980, il a fondé Stephen Thomas Associates (aujourd’hui Stephen Thomas Limited), la première entreprise canadienne de collecte de fonds par réponse directe se consacrant aux organismes à but non lucratif. Au fil des ans, M. Thomas a travaillé avec des milliers d’organismes sans but lucratif et de bienfaisance au Canada, aux États Unis et à l’échelle internationale. Il a été l’ambassadeur canadien de la conférence internationale sur la collecte de fonds (IFC) de 1993 à 2008, occupant le poste de président en 2004 et 2005. En 2012, Steve a publié 30 Letters that Changed the World.

À titre de résident du quartier Beaches à Toronto, et d’ancien homme d’affaires, M. Thomas est un homme engagé sur le plan politique et continue de jouer un rôle actif au sein de sa communauté. Il a d’ailleurs été entraîneur de basketball pendant vingt quatre ans au Malvern C.I.

William Wicken Governor General's History Awards Winner Historien, Toronto

William Wicken est professeur d’histoire à l’Université York de Toronto et enseigne différents aspects de l’histoire canadienne. Il est l’auteur de deux monographies, dont The Colonization of Mi’kmaw Memory and History: The King vs. Gabriel Sylliboy, 1794-1928, qui a remporté en 2013 le Prix Sir John A. Macdonald – Prix du Gouverneur général pour la recherche savante. M. Wicken a témoigné à titre d’expert dans 17 procès portant sur des dossiers liés aux droits constitutionnels des Autochtones, dont 4 qui ont fait l’objet d’un appel devant la Cour suprême du Canada. Il a également travaillé pour divers gouvernements. En 2015, il a été choisi pour participer aux travaux du groupe sur l’évaluation des impacts environnementaux du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Il écrit actuellement un livre qui porte sur la migration hors réserve des membres de la communauté des Six Nations et raconte la vie de la famille de sa grand-mère maternelle qui a intégré la classe ouvrière de Hamilton au début du 20e siècle.

Joseph E. Martin, Président émerite et ancien président (1997–2001), Toronto

Suite à l'obtention de son diplôme du United College (maintenant connu sous le nom d'université de Winnipeg) en 1959, un baccalauréat ès arts avec distinction, Joseph E. Martin a entrepris une carrière florissante dans le domaine des affaires. Il a été adjoint exécutif de l’honorable Duff Roblin, premier ministre du Manitoba. Il a suivi le programme de gestion avancée de la Harvard Business School en 1983. Joe Martin a été un partenaire de l’entreprise aujourd’hui nommée Deloitte Consulting, où il était notamment responsable de la section canadienne et agissait à titre de président du Comité consultatif mondial. Il est maintenant le directeur du département d’histoire des entreprises canadiennes à la Rotman School of Management. Ancien président de la Manitoba Historical Society, ancien trésorier de la Société historique de l’Ontario, M. Martin est devenu membre du conseil d’administration de la Société Histoire Canada en 1994, et y a réalisé trois mandats consécutifs, jusqu’à ce qu’il se retire du conseil en juin 2003. Il est le président fondateur de l’Association canadienne pour l’histoire des affaires.

Rolph Huband, Éditeur fondateur (1929–2016), Oakville

Ancien vice-président et secrétaire de la Compagnie de la baie d'Hudson, M. Huband a réussi, grâce à sa vision, son esprit d'initiative et son leadership, à créer la Société d'histoire, dont il a été nommé président fondateur en reconnaissance de sa précieuse contribution. De 1994 à 1997, M. Huband occupait à la fois le poste de président du conseil d'administration de la Société d'histoire et d'éditeur du magazine The Beaver, une publication à laquelle il collabore étroitement depuis 1960. C'est grâce à lui que le magazine a amorcé un virage plus généraliste, délaissant une perspective nordique pour s'intéresser davantage à l'histoire générale du Canada. Cette décision a accru considérablement la circulation de The Beaver et sa visibilité. En août 2003, M. Huband a reçu l'Ordre du Canada.

Passer les liens de partage