Carotte de tabac

Plus de 65 tonnes de tabac sont passées par York Factory entre 1720 et 1774. Le tabac se présentait généralement dans un emballage que l’on appelait carotte, évoquant la forme et la taille de ce légume. 

Écrit par Maria Cristina Laureano

20 janvier 2014

Plus de 65 tonnes de tabac sont passées par York Factory entre 1720 et 1774. Le tabac se présentait généralement dans un emballage que l’on appelait carotte, évoquant la forme et la taille de ce légume.

Une carotte de tabac était composée de feuilles roulées très étroitement dans une toile et attachées avec une corde. La carotte pesait entre une et trois livres. Le tabac était également assemblé de façon à former de longues cordes de feuilles comprimées ou tordues en forme de larme.

Le tabac avait de nombreux usages. Il était offert en cadeau aux commerçants autochtones comme symbole de bonne volonté et pour les inciter à échanger des marchandises. Le tabac jouait également un rôle important lors des cérémonies officielles célébrées dans les grands postes de traite. Comme le tabac était considéré comme une plante sacrée, les commerçants autochtones l’employaient lors des cérémonies de la pipe pour honorer le renouvellement d’ententes commerciales avec les Européens ou pour souligner la création de nouvelles alliances.

Même si les Autochtones ont cultivé le tabac dans diverses régions du Canada pendant des centaines d’années, le tabac utilisé pour le commerce de la fourrure provenait de l’étranger. Les commerçants autochtones préféraient le tabac brésilien.

Cet article a été publié à l'origine dans le magazine Canada’s History, février - mars 2014.

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à Commerce de la fourrure