Droit de vote en classe

Dans ce guide, les éducateurs expliquent comment ils enseignent le droit de vote, y compris des conseils, des ressources en ligne, des livres et des plans de cours.

Mis en ligne le 13 septembre 2022

Cette trousse pédagogique est inspirée de Canada en vedette, Épisode 2 : D’un vote à l’autre.

Idées sur la façon de présenter l’histoire du droit de vote en classe.

Écrit par Shannon Leggett, Brockton School, North Vancouver, Colombie-Britannique

La façon dont les sociétés s’organisent pour survivre et s’épanouir est au cœur du programme de sciences sociales et permet de comprendre comment le passé influe sur nos vies aujourd’hui. Qui établit les règles et qui les met en application? Voilà une question qui a mené à de nombreux conflits et qui a contribué à l’essor et à la chute de plusieurs civilisations. Apprendre des leçons du passé pour paver la voie à un avenir plus pacifique, équitable et viable constitue un objectif pédagogique primordial. Par conséquent, comprendre l’évolution du droit de vote est également important pour atteindre cet objectif.

Dans cet esprit, les enseignants peuvent demander à leurs élèves de créer leurs propres civilisations à partir de coordonnées aléatoires, selon certains paramètres internationaux ou régionaux. Il existe plusieurs façons d’adapter cette activité au programme d’études, pour différents niveaux, selon la période historique examinée. L’intérêt de créer une civilisation est essentiellement de nature sociologique : comment les êtres humains parviennent-ils à générer et à distribuer des ressources limitées pour répondre à leurs besoins de base et à leurs désirs afin de survivre, et de s’épanouir de façon équitable et viable?   

Pour cela, il faut instaurer des règles. Un des aspects les plus importants de ce projet consiste à demander aux élèves de dégager les règles les plus importantes pour leur communauté et de déterminer qui seront les leaders chargés de les mettre en application, et pourquoi. Ces règles sont essentielles pour comprendre le concept du droit de vote, puisque les élèves doivent s’attacher à brosser un tableau de leur société idéale et réfléchir aux difficultés d’un tel objectif. Les élèves devront ainsi déterminer qui a le droit d’être un leader, qui possède des droits et qui n’en possède pas. Chaque élève présentant sa civilisation au reste du groupe devra répondre aux questions soulevées sur les décisions qu’il a prises et sur les raisonnements qu’il a appliqués.

Il y a des élections presque chaque année au Canada, soit au niveau municipal, provincial ou fédéral, mais également au sein des bandes autochtones. L’organisation canadienne CIVIX offre aux enseignants la possibilité d’organiser un Vote étudiant dans les écoles de partout au pays. Une classe peut être en charge de mener le vote dans l’école et les élèves peuvent jouer le rôle des différents travailleurs électoraux. Dans le cadre des modules d’enseignement de Vote étudiant, les élèves créent un cahier électoral qui comprend des activités et des ressources pour en apprendre davantage sur les particularités du mode de gouvernance canadien. Les élèves peuvent poser des questions aux candidats, et même les convier à une assemblée générale dans leur école. Les élèves sont aussi invités à répondre aux sondages de la Boussole électorale afin de déterminer le ou les partis qui sont les plus proches de leurs valeurs.

Après les élections, les élèves peuvent comparer les résultats du vote de leur école avec ceux d’autres écoles du Canada et y chercher des similarités et des différences. Le taux de participation est l’un des aspects les plus intéressants de cette comparaison. Les écoles voudront sans doute savoir pourquoi certaines écoles ont affiché un taux de participation supérieur à d’autres et se pencher sur les façons de renverser une tendance à la baisse. Dans le cadre du processus de réconciliation, les élèves peuvent comparer les systèmes de gouvernance autochtone locaux avec ce qu’ils ont vécu, et inviter des leaders autochtones à parler de leur expérience. L’objectif principal du Vote étudiant de CIVIX est d’inciter les élèves à prendre l’habitude du vote dès leur jeune âge en leur faisant comprendre l’importance fondamentale du vote au sein d’une société démocratique. Il est toujours intéressant de voir des élèves de 18 ans ou les frères et sœurs d’anciens élèves raconter avec enthousiasme leur première expérience du vote!

L’évolution des droits des femmes et des minorités est un aspect essentiel du cours de sciences sociales. Le geste d’accorder le « droit de voter » est souvent considéré comme un marqueur de progrès sur une trajectoire menant à une société plus équitable. Un module sur la Première Guerre mondiale permet de dégager des changements importants à cet égard, mais également d’analyser l’origine du droit de vote de chaque groupe, et les contraintes qui ont continué d’être exercées sur certains groupes dans les années suivant le conflit.

Expliquer l’importance du droit de voter dans un contexte éducatif est essentiel à la préservation et à l’évolution d’une civilisation. Pour que les citoyens de demain ne tiennent pas leurs droits pour acquis et continuent de défendre un monde plus équitable, les élèves d’aujourd’hui doivent apprendre à exercer leur droit de vote.

D’autres conseils des enseignants 

Comment enseigneriez-vous l'histoire du droit de vote ?

Dans notre contexte actuel, le vote prend une importance cruciale. Les élèves doivent comprendre que ce droit ne doit pas être tenu pour acquis et que les femmes et les minorités ont mené une lutte farouche pour obtenir ce droit. Le combat pour obtenir le droit de voter et soutenir l’engagement des électeurs demeure un véritable défi. Cet enjeu paraît particulièrement concret pour les élèves lorsqu’il est présenté sous cet angle. Le fait de transporter les élections en classe permet de lancer une discussion sur l’engagement politique et d’aborder des faits d’actualité. Vous pouvez présenter à vos élèves un reportage sur une élection en cours ou étudier un sondage sur les intentions de vote des électeurs. Vous pouvez également jeter un regard historique sur le suffrage en demandant aux élèves de faire une recherche sur les « pink tea parties » (thé rose). Ils découvriront ainsi à quel point les femmes du début des années 1900 étaient subversives et agissaient dans la clandestinité pour promouvoir la question du vote. Montrez ensuite une vidéo sur les Célèbres cinq, Emily Murphy ou Nellie McClung. Vous ouvrez ainsi la voie à une discussion sur le vote et permettez d’approfondir la question du suffrage. Créez ou explorez une échelle chronologique du droit de vote en y inscrivant des événements ayant une pertinence historique. D’autres activités stimulantes peuvent découler de cet exercice. Vous pourriez même organiser un « thé rose » en classe pour discuter de l’importance du vote dans le cadre de débats informels, servir du vrai thé et installer de vraies décorations! Une autre option consiste à tenir une fausse élection où les élèves peuvent créer leurs propres partis politiques et organiser un vote au moyen d’isoloirs, de bulletins de vote, de listes électorales et d’urnes!

          – Emilia Adorante, Thornhill, Ontario

Le droit de vote au Canada est enseigné dans le contexte du mouvement des suffragettes canadiennes des années 1910, jusqu’à l’affaire « Personne », en 1929. Cependant, les élèves découvrent du même coup que différents groupes de Canadiens étaient également exclus de ce droit en raison de leur ethnicité, de leur sexe et en vertu de la Loi sur les Indiens. De plus, les élèves se penchent sur les façons dont le droit de vote a évolué de façon à accommoder les Canadiens qui s’identifient comme des personnes transgenres. Ils en apprennent davantage sur les combats menés par les Canadiens Noirs, les Canadiens Chinois, les Autochtones et les Inuits, et les femmes, et découvrent que dans certaines régions du pays, comme au Québec, les femmes n’ont obtenu le droit de voter qu’en 1960. À l’aide d’une série de courts articles, d’études de cas et de vidéos créés par Élections Canada, ainsi que d’autres documents, les élèves parviennent à comprendre les obstacles qui ont limité l’accès au vote et la façon dont les Canadiens ont lutté pour ces droits pour faire entendre leur voix et exprimer leur suffrage.

          – Katy Whitfield, Toronto, Ontario

Dans ma classe de 10e année, nous avons étudié la démocratie et le gouvernement afin que les élèves puissent comprendre à quoi sert véritablement le vote. Ensuite, en examinant notre histoire et les décisions que le Canada a prises, nous comparons les personnes qui pouvaient participer à ces décisions et celles qui étaient les plus concernées par ces décisions. Nous étudions la façon dont différents groupes marginalisés ont obtenu le droit de voter, ainsi que les répercussions complexes de l’émancipation et de l’assimilation des peuples autochtones. Lorsque les élèves étudient la Charte des droits et libertés, ils découvrent comment le droit de vote est protégé et comment les restrictions imposées à certains groupes ont servi à les contrôler et à maintenir certains privilèges.

          – Katie Tressel, Langley, Colombie-Britannique

Comment rendre le vote et le droit de vote pertinents et engageants pour les étudiants ?

Le recours à une étude de cas et la possibilité pour les élèves de choisir leur cas stimulent leur intérêt pour ce type de contenu. Les élèves utilisent l’analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) pour déterminer comment certains Canadiens ont facilement obtenu le droit de voter, alors que d’autres ont fait face à de nombreux obstacles et à la discrimination, et n’ont eu qu’un accès limité à ce droit en raison des lois, des attentes de la société et même d’un accès restreint aux bureaux de scrutin. L’idée de rapprocher les élèves de leurs apprentissages sur le droit de vote et l’évolution historique de ce droit leur permet de tisser des liens plus pertinents.

          – Katy Whitfield, Toronto, Ontario

Autre Ressources de Histoire Canada 

Pas de vote pour les hommes!

Nellie McClung et un groupe de suffragettes organisent un « faux parlement » pour faire valoir l’égalité des femmes.


Plans de cours et activités sur le droit de vote

L’histoire au service de la démocratie d’aujourd’hui

Élections Canada a mis sur pied de nouvelles ressources pour vous aider à parler d’élections, d’histoire et de démocratie en classe.

Pas de vote pour les hommes

Dans cette leçon, les élèves découvrent une étape importante vers l’admission au suffrage de tous les citoyens canadiens.


En savoir plus avec ces ressources :

Histoire Canada remercie tous les enseignants qui ont participé à ce projet.

Passer les liens de partage

Relié à Ressources pédagogiques