Le Passeport Vieux-Québec – pour voir Québec sous un nouveau jour

Le Passeport Vieux-Québec : pour découvrir Québec et ses nombreux visages

Par Mathieu Drouin

5 juillet 2017

Le Passeport Vieux-Québec est une initiative provenant de cinq institutions qui se sont regroupées pour offrir un parcours-découverte au cœur de l’histoire du Canada. Cette collaboration sans précédent est le fruit du travail d’organismes qui semblent fondamentalement différents : francophones et anglophones, catholiques, protestante et anglicane, laïques et religieuses. Cependant, elles partagent les mêmes valeurs d’ouverture et de respect ainsi qu’un goût prononcé pour la culture et l’histoire. Afin de mieux comprendre les liens qui unissent ces institutions, voici une brève présentation de chacune d’elles:

Église anglicane pendant l'hiver

La Cathédrale Holy Trinity

La Cathédrale Holy Trinity est la première cathédrale anglicane construite en dehors des îles britanniques. Érigée entre 1800 et 1804, elle est le fruit du travail de deux architectes et ingénieurs de l’armée britannique, William Robe et William Hall. Son clocher aux éléments interchangeable est un des seuls au Canada, et les sonneurs sont francophones et anglophones. Au balcon, le banc royal commandé par George III lors de la construction n’a été utilisé qu’à quelques reprises par les monarques britanniques ou leur représentant canadien, tel le gouverneur général. Son Excellence, le Très Honorable David Johnston ne s’y assied pas; il préfère être auprès des fidèles. La Cathédrale Holy Trinity est située sur la rue des Jardins, qui rappelle la présence du jardin des Récollets, missionnaires catholiques qui avaient élu domicile au même endroit où se trouve maintenant la cathédrale anglicane. Plus loin sur la même rue se trouve un autre jardin, celui des Ursulines.

Pour en savoir plus sur la Cathédrale Holy Trinity

Chapelle et maison dans un décor hivernal

Le Pôle culturel du Monastère des Ursulines

Fondé en janvier 2017, le Pôle culturel du Monastère des Ursulines a pour mission de protéger et de diffuser l’héritage, les collections et l’histoire des Ursulines. Il s’agit d’une tâche colossale, car les Ursulines ont fondé la première école pour filles en Nouvelle-France, en 1639, et ont causé une petite révolution dans le monde de l’éducation canadienne au 19e siècle. Le monastère lui-même, construit graduellement pendant quatre siècles, porte les caractéristiques de la Nouvelle-France, du Régime britannique et du Canada moderne. Au Musée, on découvre le caractère exceptionnel de leur pensionnat, qui était bilingue, multiconfessionnel et scientifique, ce qui était absolument unique à l’époque. Les ouvrages anciens de broderie des Ursulines, que l’on peut également voir au Musée, sont réputés pour leur finesse et leur complexité. L’École des Ursulines est toujours en fonction, 378 ans après sa fondation. Les religieuses, elles, quitteront le Monastère à l’automne 2018, tel qu’annoncé dans cet article.

Pour en savoir plus sur les Ursulines et le Pôle culturel du Monastère des Ursulines

Bâtiment historique dans un décor hivernal

Le Morrin Centre

Tout juste à la limite des anciennes possessions des Ursulines se trouve le Morrin Centre, dont l’histoire duelle surprend à tout coup. Il s’agit d’abord d’une ancienne prison, dont une partie peut être visitée. Ce nouveau lieu d’incarcération souscrivait à des principes nouveaux : hygiène et propreté, cellules individuelles, eau potable, etc. Jusqu’en 1864, les exécutions publiques avaient également lieu à cet endroit. Un peu plus tard, le bâtiment a été rénové pour accueillir le Morrin College, du nom du Docteur Joseph Morrin, médecin écossais ayant financé la rénovation. Le Morrin College accueille alors la Literary and Historical Society of Quebec, la première Société savante au Canada. Celle-ci incorpore la Quebec Library, la plus ancienne bibliothèque à souscription au Canada, à la même époque, ce qui en fait un haut lieu de culture au Canada. De prison à siège de la culture anglophone de Québec, le Morrin Centre est tout simplement un trésor caché du Vieux-Québec.

Pour en savoir plus sur le Morrin Centre

Chapelle avec un ciel nuageux

Le Musée du Monastère des Augustines

Premier hôpital en Nouvelle-France, l’Hôtel Dieu de Québec a été fondé en 1639 par les Augustines. Arrivées sur le même bateau des Ursulines, leur mission était de soigner les malades et d’évangéliser les Autochtones. Au cours de leur histoire, ces infirmières ont soigné sans distinction les gens de toute religion, culture ou allégeance. Leur savoir, tiré principalement de l’art des apothicaires européens, a permis de sauver la vie de nombreuses personnes. Le Musée du Monastère permet d’ailleurs de se plonger dans ce qui était jadis l’hôpital, et d’admirer tous les efforts qu’a faits la communauté des Augustines pour permettre à Québec de grandir et de fleurir. Il y a quelques années, les Augustines ont transformé leur monastère en centre de santé globale, combinant hôtel et soins en tous genres. Il est même possible de dormir dans d’anciennes cellules de religieuses!

Pour en savoir plus sur le Monastère des Augustines

Bâtiment en briques rouges avec une cour gazonnée

L’Îlot des Palais

En Basse-Ville de Québec, à quelques pas des fortifications, se trouve l’Îlot des Palais. Jean Talon, premier intendant de la Nouvelle-France, a fondé plusieurs industries afin de stimuler l’économie de la colonie. Le lieu a été un chantier naval, une fabrique de potasse, mais la production qui attire le plus l’attention est la bière. Il s’agit de la première brasserie en Nouvelle-France. L’échec de ces entreprises a mené à la transformation de la brasserie en résidence pour l’intendant. À cet endroit ont été prises des décisions capitales pour la colonie française. Victime de trois incendies, le palais a été reconstruit, et ce sont les voûtes du deuxième et du troisième palais que nous pouvons visiter aujourd’hui. Au 19e siècle, la tradition brassicole reprend à l’Îlot des Palais, alors que Boswell, puis Dow y fabriquent leur bière. De nos jours, une exposition montrant les trésors archéologiques recueillis sur le site – dont des amulettes égyptiennes et des restes d’un caniche – peut être admirée.

Pour en savoir plus sur l’Îlot des Palais

Passeport Vieux-Québec dans un décor historique

Le Passeport

Pour vous procurer gratuitement le Passeport Vieux-Québec, visitez n’importe quelle de ces institutions, et vous bénéficierez de 20% de rabais sur les quatre autres! Chaque samedi, à 10h00, des visites guidées présentant les 5 lieux vous sont offertes tout l’été.

Pour en savoir plus sur les visites, visitez Le Point de Vente!

Passer les liens de partage

Relié à Sites historiques