Enseigner l'histoire canadienne : Félicitations aux enseignants-finalistes du Prix d'histoire du Gouverneur général de 2019

Dans le cadre de cette série de baladodiffusions intitulée Enseigner l’histoire canadienne, nous nous sommes entretenus avec les finalistes de l’édition de 2019 du Prix d’hisoitre du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement.

Présenté par Histoire Canada

23 août 2019

La Société Histoire Canada s’est récemment entretenue avec les finalistes de l’édition de 2019 du Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement. Ce prix honore des enseignants de partout au pays pour leurs réalisations exceptionnelles dans le domaine de l’univers social. Cette reconnaissance représente aussi une occasion de partager des pratiques exemplaires et des idées nouvelles à un vaste réseau d’enseignants à travers le pays.

Dans les entrevues qui suivent, les enseignants-finalistes nous ont expliqué les lignes directrices de leur projet et présenté les résultats obtenus. Ils nous ont aussi donné un aperçu du contexte dans lequel ils ont réalisé leur projet et présenté le milieu dans lequel ils l’ont réalisé. Nous vous invitons donc à écouter ces entrevues inspirantes afin de tout connaître au sujet de leurs travaux.

En terminant, la Société Histoire Canada souhaite remercier VoicEd Radio pour son aide lors de l’enregistrement des entrevues de groupe avec les finalistes anglophones. VoicEd Radio est une webradio ayant une programmation dédiée à l’éducation. Cliquez ici pour en savoir plus au sujet de VoicEd Radio et pour explorer leurs contenus en français.

René Beaudoin

Collège Laflèche, Trois-Rivières, QC

René Beaudoin enseigne à de futurs professionnels de l’industrie touristique les techniques reliées à l’interprétation du patrimoine. Le cours vise à maîtriser certaines connaissances de base (le cadre historique) ainsi que les méthodes de recherches, d’analyse de contenu, d’identification du message à transmettre en fonction de la clientèle cible et d’élaboration de produits d’interprétation. Pour cela, les étudiants ont réalisé une exposition sur l’histoire de la langue française parlée au Québec. Par ce moyen, ils auront compris que peu importe le lieu, la culture évolue au gré de l’histoire et des apports des divers groupes culturels qui composent sa population, ils auront intégré les concepts de continuité et de changement culturel, les causes et les conséquences des changements, et ils auront été capables de se projeter dans l’avenir (sans faire de boule de cristal) !

Véronique Charlebois

Collège Héritage de Châteauguay, Châteauguay, QC

Ce projet scolaire se veut une porte ouverte vers la reconnaissance des éléments patrimoniaux présents dans la région de Châteauguay et de ses localités avoisinantes par l’entremise de la photographie numérique ou argentique (sur pellicule). Suite à la présentation des formations, les étudiants doivent choisir un sujet à photographier et rechercher de l’information à son sujet par la mise en place d’une démarche d’analyse se référant à la pensée historique. La présentation finale du projet, réalisée dans une institution muséale, permet aux jeunes comme à la communauté locale d’apprécier le fruit de ce travail collectif. À la fin de l’exposition, les œuvres réalisées par les élèves sont démontées puis présentées en alternance dans des résidences pour personnes âgées.

Judette Dumel

École élémentaire publiques Gabrielle-Roy, Ottawa, ON

Le projet se veut une exploration du rôle des Noirs dans l'édification du Canada et de leurs rôles comme membres de la tapisserie culturelle que représente notre pays. Les élèves ont fait une enquête sur l'immigration des Noirs au temps des explorateurs et de la colonisation jusqu'à nos jours. Ils ont fait des recherches sur des personnages ayant foulé le sol canadien tel que Mathieu Da Costa, Olivier le Jeune, Harriet Tubman et Jean Augustine. Ils ont traduit l'information sous forme de saynètes, de poésies, de danses et de tableaux d'arts qu'ils ont par la suite, présentés à la communauté scolaire

Martin Landry

Collège Regina Assumpta, Montréal, QC

Pour ce projet les élèves conçoivent un clip vidéo (3 minutes) avec des archives sur l’histoire des Canadiens à travers la Seconde Guerre mondiale. Ils doivent utiliser un logiciel de montage vidéo et d'intégration numérique. Chaque groupe doit piger un sujet (imposé), une fois que chaque équipe aura un sujet, ces derniers pourront faire des échanges. Le respect du droit d'auteur et l'utilisation d'archives historiques sont au cœur du projet pédagogique. La narration doit être réalisée par les élèves. Le contenu historique doit faire des liens entre l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et les Canadiens. Le clip vidéo doit présenter un minimum de 20 archives visuelles, dont des photos historiques, un extrait vidéo d'époque, des documents officiels, une publicité d'époque, une découpure de journaux et une caricature.

Jean-Philippe Payer

L’Odyssée, Québec, QC

Le projet de classe-musée place les élèves dans une situation d’apprentissage et d’évaluation très complexe, car il mobilise un ensemble de ressources qui nécessite une recherche, une analyse et une sélection de données. L’élève doit apprendre à chercher de l’information sur une réalité historique, en faire l’analyse et interpréter ses découvertes. Il doit recourir aux technologies de l’information et de la communication à la fois comme outils de recherche et comme supports de ses réalisations notamment grâce à la réalité augmentée et virtuelle 3D. Dans le cadre de ce projet, les élèves exposent la pertinence historique de réalités sociales modernes ou d’artéfacts provenant de musées locaux grâce à des montages vidéos disponibles en réalité augmentée et virtuelle 3D. Notre projet dépasse les frontières de l’école grâce à une trousse pédagogique en ligne avec la participation et la collaboration de plusieurs classes à travers le Canada et dans le monde.

Émilie Pelland

École secondaire Villa française des Jeunes, Elliot Lake, ON

Madame Pelland est une enseignante qui est toujours à la recherche d’idées créatives afin d'incorporer l'histoire dans ses cours d'anglais. Son but est de rendre l'histoire pertinente pour les élèves et de rendre leur expérience scolaire inoubliable. Lorsqu'une élève a partagé son désir de rencontrer une survivante de l'holocauste, Mme Pelland a communiqué avec Eva Olsson afin que celle-ci vienne rencontrer l'élève en question. Elle a ensuite lancé l'invitation à l'ensemble du CSPGNO pour que tous les élèves aient l'occasion d'entendre le message d'espoir. À l'intérieur d'un cours d'anglais ses élèves ont fait la lecture de The Secret Path par Gord Downie et ont ensuite eu la chance de rencontrer une survivante des écoles résidentielles. Par la suite, les élèves ont visité l'école résidentielle à Spanish, Ontario.

Anne Quesnelle

École Ste-Marie, Azilda, ON

Les élèves de Mme Anne Quesnelle ont le pouvoir de façonner non seulement l’avenir de la démocratie, mais le présent. À la suite des décisions politiques provinciales du « jeudi noir » de l’Ontario Français et connaissant leurs droits et responsabilités, les élèves se penchent sur les enjeux historiques des franco-ontariens et démontrent leur démocratie en action. Ils explorent comment ces annonces les concernent et mettent rapidement en œuvre un plan d’action concerté dans l’école afin de favoriser la citoyenneté responsable et de faire entendre leur voix et leurs préoccupations en tant qu’élèves francophones dans un milieu minoritaire. Ils effectuent des entrevues éclair et font le montage d’une vidéo et d’un tableau d’affiche de manifestation qui est partagé à travers les médias sociaux de l’école en espérant avoir une portée provinciale sur la scène politique. Le post de la page Facebook connaît un partage viral et les élèves comprennent rapidement que, grâce aux nouvelles technologies de la communication, le monde est désormais dans une ère nouvelle où chaque personne peut participer à la vie politique. Grâce à leurs actions et choix quotidiens, ils constatent qu’ils affectent le changement social tout en inspirant autres franco-ontariens à suivre leur exemple et que cet effet boule de neige fera une vague de sensibilisation qui aura davantage prise sur leur destin.

Isabelle Roy et Ben Griffin

Miss Edgar’s and Miss Cramp’s School, Westmount, QC

Génération 1 est un programme pédagogique axé sur les Premières Nations du Canada qui a été implanté aux niveaux intermédiaire et secondaire à l’école Miss Edgar and Miss Cramp. Les deux intentions pédagogiques du programme sont, premièrement, de mieux faire connaître la culture des premiers peuples du pays et, deuxièmement, de conscientiser les élèves à la réalité des pensionnats autochtones et de leurs impacts sur la société canadienne. À travers plusieurs activités, les élèves et le personnel enseignant tissent des liens avec des communautés autochtones. Le programme comprend notamment des cours de Kanien’kéha, la participation à un pow-wow, la création d’un capteur de rêve, la présentation d’une conférence, l’analyse de l’œuvre Secret Path, la lecture de contes et légendes ainsi que la visite de Kahnawake.

Emilia Adorante

St. Elizabeth Catholic High School, Thornhill, ON

Les élèves d’Emilia Adorante ont appliqué leurs connaissances de l’histoire à la plateforme d’un jeu vidéo. Le projet a permis aux élèves d’apprendre les rudiments de la programmation tout en exerçant leur créativité afin d’inventer un jeu vidéo à thématique historique.

Cette entrevue est en anglais.

Robert Bell

Dundas Central Public School, Dundas, ON

Les élèves de 5e/6e année de Robert Bell se sont penchés sur l’épidémie de grippe espagnole en étudiant les textes d’une jeune fille nommée Hazel, morte de la grippe en 1918. Hazel fréquentait la même école que les élèves de Robert Bell. Le projet se terminait par une exposition montée par les élèves au musée de Dundas portant sur la vie de Hazel et sur les conséquences de la grippe espagnole dans leur communauté.

Cette entrevue est en anglais.

Tienneke Calder, Maureen Kelly-Gibson, et Elizabeth Howie

Calgary Academy, Calgary, AB

Les élèves de 7e année de la Calgary Academy ont créé des projets répondant à la question suivante : « Quels gestes pouvons-nous poser pour concrétiser l’esprit et la lettre de nos objectifs de réconciliation? » Les élèves ont réalisé des projets dans divers formats qu’ils ont ensuite présentés à leurs parents et à d’autres membres de la communauté lors d’un événement scolaire.

Cette entrevue est en anglais.

Sarah Dewey

Leahurst College, Kingston, ON

Les élèves de Sarah Dewey ont déployé leur créativité afin d’illustrer les répercussions du chemin de fer transcontinental sur divers aspects de l’histoire canadienne. Grâce à des œuvres d’art, des chansons et des poèmes, les élèves se sont penchés sur la façon dont le chemin de fer a à la fois uni et divisé le pays.

Cette entrevue est en anglais.

Danita Lewis

Southgate Middle School, Campbell River, BC

« First Nations Studies » est un programme créé par Danita Lewis qui invite les élèves à découvrir les peuples autochtones du Canada. Le programme met l’accent sur la compréhension de concepts grâce à une étude des documents historiques et à des activités concrètes.

Cette entrevue est en anglais.

Michael Pitblado et Agnieszka Chalas

Leahurst College, Kingston, ON

Le « Banksy Project » de Michael Pitblado et Agnieszka Chalas invite les élèves à recourir à l’art et à la méthode de Banksy pour sensibiliser la population à certains enjeux qui touchent les peuples autochtones. Ces œuvres sont exposées dans des lieux publics de la communauté, ainsi que dans le cadre d’expositions présentées dans des galeries d’art.

Cette entrevue est en anglais.

Heather Ragot et Jock Martin

St. John’s-Ravenscourt School, Winnipeg, MB

Après avoir effectué des recherches, les élèves de Heather Ragot et Jock Martin ont rassemblé des textes visant à créer les chapitres d’un livre sur diverses thématiques autochtones. Ce livre, intitulé Reconciling the Past, Finding a New Path, a ensuite été vendu dans une librairie locale.

Cette entrevue est en anglais.

Bridget Wright

Strathclair Community School, Strathclair, MB

Les élèves de Bridget Wright ont réalisé une série d’activités pour faciliter leur compréhension de l’histoire. Après s’être penchés sur des moments importants de l’histoire canadienne, les élèves ont été invités à créer une exposition muséale reposant sur une question centrale. Enfin, les élèves ont créé un arbre généalogique, leur permettant de relier des concepts historiques à leur propre histoire personnelle.

Cette entrevue est en anglais.

Trevor Arndt, Heidi Crowley, et Heather Jefkins

Huntsville High School, Huntsville, ON; Gray Academy, Winnipeg, MB; Assiginack Public School, Manitowaning, ON

Dans le projet « History Portfolio », les élèves de Trevor Arndt ont assumé le rôle d’un personnage dans l’histoire du Canada et l’ont suivi tout au long des grands moments décisifs du 20e siècle. Les élèves ont voté dans le cadre d’élections passées et suivi des procès dans différentes régions et à différentes périodes de notre histoire. Enfin, les élèves ont écrit les mémoires de leur personnage dans le cadre du projet.

Les élèves du cours d’histoire canadienne de 11e année de Heidi Crowley ont étudié les récentes controverses entourant les monuments. Après avoir débattu de différents points de vue et visité des monuments locaux, les élèves ont créé des affiches et des présentations sur l’histoire et l’incidence de différents monuments canadiens.

Les élèves de Heather Jefkins ont participé à plusieurs activités pour réaliser divers travaux de tissage et en comprendre l’importance. Son projet, intitulé « Weaving Stories and Stitching History », a permis aux élèves d’apprendre à créer des pièces de tissus. Ces derniers ont également échangé avec des membres de la communauté et découvert son histoire grâce au tissage et à la création de courtes pointes.

Cette entrevue est en anglais.

David Brian et Stephen Punga, Jean Moir, et Leanne Young

ASCIS, Windsor, ON; Noel Booth Elementary School, Langley, BC; Orillia Secondary School, Orillia, ON

David Brian et Stephen Punga ont donné aux élèves la possibilité d’utiliser les technologies numériques pour étoffer les histoires de leur communauté. Dans leur projet « Lost Cemeteries », les élèves ont eu recours au SIG (système d’information géospatiale) pour cartographier les tombes des Canadiens Noirs dans le comté d’Essex.

« Gladys We Never Knew » est un module qui invite les élèves à comprendre divers points de vue autochtones en établissant des liens avec les lieux et les personnes. Les élèves de Jean Moir étudient diverses sources et réfléchissent à leur apprentissage tout au long du module.

Les élèves de Leanne Young ont créé des « Indigenous Action Plans » pour concrétiser les objectifs de réconciliation. Grâce à une série d’activités, les élèves ont découvert les enjeux particuliers des peuples autochtones. En groupes, les élèves se sont penchés sur des enjeux particuliers et élaboré des plans visant la vérité et la réconciliation.

Cette entrevue est en anglais.

Kayla Dallyn et Genevieve Soler,  Dwayne Jeffery, et Caelin Webber

Exshaw School, Exshaw, AB; Lloydminster Comprehensive High School, Lloydminster, AB; Wapanohk Community School, Thompson, MB

Kayla Dallyn et Genevieve Soler ont travaillé avec les aînés Stoney Nakoda de leur communauté pour aider leurs élèves à retracer leur histoire familiale. Après avoir créé leur arbre généalogique, les élèves ont trouvé des « héros » au sein de leur propre famille. Ils ont sculpté un buste de leur « héros » et l’ont ensuite présenté dans le cadre d’une exposition spontanée publique la Journée nationale des peuples autochtones.

Les élèves de Dwayne Jeffery ont travaillé avec les six concepts de la pensée historique tout au long de l’année scolaire. Dans le cadre de multiples activités, les élèves ont acquis les outils nécessaires pour créer une exposition muséale et la présenter à la communauté.

Le projet intitulé : « Treaties: Spirit, Intent and Broken Promises », créé par Caelin Webber, comprenait plusieurs activités faisant appel à la poésie, au théâtre et à l’analyse de sources primaires. Pour leur projet final, les élèves de Caelin Webber devaient créer des infographies reliant des enjeux modernes aux précédents introduits par les traités historiques.

Cette entrevue est en anglais.

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à Enseignement