À l’heure avec Franklin

Ce chronomètre de poche établit un lien direct entre l’âge héroïque de l’exploration de l’Arctique et son protagoniste au destin tragique, Sir John Franklin. 

Écrit par Kathy Nanowin

 

18 juillet 2013

Ce chronomètre de poche établit un lien direct entre l’âge héroïque de l’exploration de l’Arctique et son protagoniste au destin tragique, Sir John Franklin.

Acheté par l’amirauté britannique, il a été remis à Franklin pour sa seconde expédition dans l’Arctique de 1825 à 1827. Deux décennies plus tard, après la disparition de Franklin, l’amirauté a remis le chronomètre à l’équipage de l’expédition de recherche de 1848, menée par Sir John Richardson et John Rae.

En 1855, elle est utilisée par le facteur en chef James Anderson pour son expédition à l’embouchure de la rivière Great Fish, qui lui permettra de confirmer le témoignage de Rae selon lequel l’expédition de Franklin s’est réellement perdue.

Les dossiers de l’amirauté indiquent que le chronomètre a disparu lors de cette expédition. Cependant, il s’est plus tard retrouvé en possession de A.G. Dallas, qui a succédé à Sir George Simpson comme gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson, sur la Terre de Rupert. Dallas aurait conservé le chronomètre sur sa table de chevet jusqu’à sa mort.

Elle fut plus tard donnée à la collection du Musée de la HBC.

Cet article a été publié à l'origine dans le magazine Canada’s History, août - septembre 2013.

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à Exploration