Sac en bandoulière

Les sacs en bandoulière étaient portés en diagonale, comme les sacs de messager.

Écrit par Amelia Fay

Mis en ligne le 24 mars 2017

Photo en couleur d'un sac en bandoulière.

Le mot pour désigner un sac en bandoulière en langue anishinabe est Aazhooningwa’on, qui signifie « porté en travers des épaules ». Ces sacs étaient portés en diagonale, comme les sacs de messager. Ils nous viennent des groupes autochtones de la région des forêts de l’Est/Grands Lacs, qui se sont inspirés des sacs à munitions militaires européens.

Les femmes utilisaient les étoffes servant au commerce et couvraient toute la surface du sac et de la sangle de petites perles de verre. Elles créaient ainsi de superbes pièces d’art fonctionnel, cependant très lourdes. Les premiers sacs étaient purement décoratifs, sans pochette, et étaient portés par les hommes avec leurs tenues cérémoniales.

Ce sac de la fin du 19e siècle est un excellent exemple de symétrie et des motifs à feuilles et à fleurs propres aux Anishinabe.

Amelia Fay est conservatrice de la collection de la HBC au Musée du Manitoba.

Cet article est paru à l’origine dans le numéro avril-mai 2017 du magazine Canada’s History.

Cet article est aussi offert en anglais.

Passer les liens de partage

Relié à Premières nations, Inuit et Métis