On the Road de Jack Kerouac... ou de Jean-Louis Kerouac?

Les Québécois découvrent des liens de parenté encore plus forts avec ce cousin « beatnik » des États-Unis.

Par Jean-Philippe Proulx

26 avril 2011

Photo portrait noir et blanc Jack Kerouac

Il semble que les œuvres de Jack Kerouac aient la cote en ce moment à Hollywood. Une adaptation cinématographique de son roman culte On the road, avec les vedettes Viggo Mortensen, Kirsten Dunst et Kristen Stewart devrait être projetée sur grand écran cet l’automne. Une version de Big Sur, adaptée par le cinéaste Michael Polish et ayant comme vedette principale l’acteur Jean-Marc Barr, devrait elle aussi se retrouver à l’affiche bientôt dans un cinéma près de chez vous.

On the road est un livre phare de la contre-culture américaine. Encore aujourd’hui, son auteur Jack Kerouac est considéré comme une figure mythique et emblématique de la Beat Generation du siècle dernier. Bien des lecteurs ignorent cependant que leur héros « beatnik » avait de profondes racines francophones. Né aux États-Unis de parents canadiens-français, l’écrivain s’exprima jusqu’à l’âge de six ans uniquement en français. À l’âge adulte, Kerouac conserva son affection pour sa langue maternelle. Il avait d'ailleurs pour modèle les grands écrivains français Proust, Céline et Balzac.

« Je suis Canadien Français, mis au monde à New England. Quand
j'fâché j'sacre souvent en français. Quand j'rêve j'rêve souvent en français.
Quand je braille j'braille toujours en français.
»   - Jean-Louis Kerouac

En 2007, le journal Le Devoir fouilla les archives personnelles de Kerouac. Il en résulta des découvertes étonnantes. En effet, il appert que les premières pages de son On the road furent d’abord écrites en français. Parmi les autres trouvailles, deux manuscrits d’une cinquantaine de pages chacun attirèrent l’attention des journalistes. Écrits en joual, le premier s’intitule La nuit est ma femme et le second Sur le chemin (il ne s’agit pas d’une version française d'On the Road). Près de 200 pages de texte en français furent ainsi retrouvées lors de ce dépouillement.

Quarante ans après son décès, l’œuvre de Jack Kerouac demeure vivante et appréciée des lecteurs partout dans le monde. Cependant, l’œuvre du Ti-Jean Kerouac le francophone, celle écrite en joual, demeure marginale et inconnue.

Et s’il y avait un peu et même beaucoup de ce que nous sommes dans ce héros de la Beat Generation?
 
En terminant, nous vous proposons une rare entrevue accordée en français par Kerouac dans le cadre de l’émission Le Sel de la semaine diffusée à Radio-Canada en 1967.


Entrevue télé:

Émission : Sel de la semaine
Épisode : Seguin rencontre Kerouac
Par: Les Archives de Radio-Canada
Date : 1967 
Durée : 23 minutes 07 secondes

Docufiction:

Émission : Le Grand Jack
Producteur : Office national du film du Canada 
Par: Herménégilde Chiasson
Date : 1987
Durée : 54 minutes 37 secondes

Lecture:

Jack Kerouac, Sur la route: le rouleau original, Paris, Éditions Gallimard, 2010, 512 pages.

Résumé:
Sur la route a été composé en trois semaines, en 1951, sur un long rouleau de papier télétype, sans ponctuation. Le roman décrit la route avec Dean, mais aussi le jazz, l'alcool, les filles, la drogue, la liberté. Refusé par les éditeurs, le manuscrit est retravaillé par son auteur et publié plusieurs années après. En complément, des explications sur la genèse du texte.

Articles:

Gabriel Anctil, Le Devoir, Les 50 ans d'On the Road - Kerouac voulait écrire en français, 5 septembre 2007.

Gabriel Anctil, Le Devoir, Sur le chemin : Découverte d'un deuxième roman en français de Jack Kerouac, 4 septembre 2008.

Gabriel Anctil, Le Devoir, Kerouac, le français et le Québec, 8 septembre 2008.

Passer les liens de partage

Relié à