Cuillère à médicament

Cet instrument constitue un témoignage précieux de la spécialisation médicale des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de Montréal.

Texte par Anne-Gaёlle Weber

Mis en ligne le 5 octobre 2022

Cette petite cuillère en porcelaine, datée du 19e siècle, servait à administrer une mesure de médicament à un malade incapable de s’asseoir pour déglutir. Elle constitue un témoignage précieux de la spécialisation médicale des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de Montréal (RHSJM).

Cette congrégation trace ses origines aux Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph à La Flèche, fondées en France en 1636. En 1659, l’ordre a envoyé trois religieuses à Ville-Marie (Montréal) afin de soutenir l’œuvre de Jeanne Mance, qui y avait établi un premier hôpital en 1644.

La mission de ces religieuses est focalisée, dès l’origine, sur le soin des pauvres et desmalades. C’est pourquoi leur influencesur le développement et la pratique de la médecine rayonne bien au-delà des limites de Montréal. Elles étaient en effet réputées pour traiter tous les souffrants, sans distinction : Autochtones, Français comme Anglais. En outre, à partir du 19e siècle et jusqu’à la seconde moitié du 20e, la congrégation fonde des hôpitaux au Canada, mais aussi ailleurs en Amérique.

Lieu de conservation de cet objet : Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal.

Cet article est paru initialement en français, en 2022, dans un numéro spécial intitulé 50 Merveilles de nos musées.

Passer les liens de partage

Relié à Femmes