Programme Les Belles-soeurs du Théâtre du Rideau Vert

Présentée en 1968, cette pièce de théâtre a brisé les conventions de l'époque.

Texte par Mathiew Drouin

Mis en ligne le 5 octobre 2022

Dans les années 1960, le Québec vibre sous l’impulsion de la Révolution tranquille. La société québécoise commence à se laïciser, les institutions à se déconfessionnaliser et les femmes obtiennent de nouveaux droits civils et sociaux.

C’est dans ce contexte effervescent que Michel Tremblay écrit Les Belles-sœurs, pièce de théâtre brisant les conventions de l’époque. Jamais on n’avait vu de protagonistes exclusivement féminines, de critique socioreligieuse et de langue vernaculaire – le joual – cohabitant au théâtre. La pièce est présentée pour la première fois au Théâtre du Rideau Vert lors de la saison 1968-1969. Sévèrement critiquée par les amateurs de théâtre classique élitiste, elle parvient à conquérir le peuple québécois.

Les Belles-sœurs raconte l’histoirede Germaine Lauzon, gagnante d’un million de timbres-primes Goldstar, et de son entourage féminin, regroupées pour l’aider à les coller sur des cartes à échanger contre des cadeaux. Les personnages raconteront leur misère individuelle et collective, écho du sort d’une classe sociale québécoise où tout un chacun est pris entre morale, religionet modernité. Cette interprétation, aussi réaliste que dérisoire, a fait de Tremblay un auteur et un dramaturge adulé dont l’œuvre évolue encore aujourd’hui.

Lieu de conservation de cet objet : MEM — Centre des mémoires montréalaises.

Cet article est paru initialement en français, en 2022, dans un numéro spécial intitulé 50 Merveilles de nos musées.

Passer les liens de partage

Relié à Femmes