Des archives venues d’un autre monde?

L’Université du Manitoba, dépositaire de legs fantomatiques.

Écrit par Henrietta Roi; production vidéo par Andrew Workman

Mis en ligne le 9 septembre 2019

Des séances de spiritisme où l’on pratiquait la lévitation et où l’on pouvait apercevoir des manifestations d’ectoplasmes : voilà quelques-unes des activités paranormales documentées par un spiritualiste canadien et sa femme au début du 20e siècle.

Entre 1918 et 1935, Thomas Glendenning Hamilton et sa femme Lillian étudièrent des phénomènes paranormaux dans leur résidence de Winnipeg. Après le décès de leur fils, les Hamilton menèrent des expériences qui prétendument utilisaient la méthode scientifique pour explorer les forces invisibles de la nature.

Pour ce faire, ils installaient sur les lieux de leurs séances un mur d’appareils photo qui captaient des images de phénomènes paranormaux sous différents angles. Les Hamilton s’efforçaient de consigner rigoureusement tous les détails de leurs expériences. Plus de 1300 pages de notes furent rédigées et plus de 700 photographies furent rassemblées afin de documenter les activités paranormales dont ils furent des témoins.

La collection des Hamilton est à présent conservée précieusement dans les archives de l’Université du Manitoba.

Lors d’une entrevue réalisée avec l’archiviste Brian Hubner, celui-ci raconta que le jour où la collection devint accessible au public, elle devint aussi célèbre partout dans le monde. Elle inspira plusieurs créateurs dans les domaines des arts visuels, de la poésie et du cinéma.

Le travail des Hamilton reçut à l’époque l’attention et le respect de plusieurs confrères spiritualistes, dont Sir Arthur Conan Doyle et le premier ministre William Lyon Mackenzie King pour ne nommer que ceux-là. D’ailleurs, certaines rumeurs qui circulaient à l’époque laissaient croire qu’après sa mort, l’esprit de Doyle se manifesta lors de séances organisées par les Hamilton.

Cet article est aussi offert en anglais.

Cet article est paru dans le numéro octobre-novembre 2019 du magazine Canada’s History.

Passer les liens de partage

Relié à Musées et galeries