Institut d’été sur la pensée historique

Enegistrer

Lieu : Musée canadien de l’histoire et Musée canadien de la guerre
Date: lundi 15 juillet — vendredi 19 juillet 2019
Coût : 525 $

Description / Programme / Questions

La pensée historique se retrouve désormais dans la majorité des programmes d’histoire et de sciences sociales partout au pays et à l’international. Les éducateurs œuvrant dans les musées et dans les sites patrimoniaux souscrivent également à cette approche pédagogique qui oriente leurs expositions et leurs programmes d’enseignement. L’Institut d’été sur la pensée historique (IEPH) est conçue pour les enseignants, les étudiants des cycles supérieurs, les concepteurs de programmes, les responsables du développement professionnel, les historiens et les éducateurs de musées qui souhaitent améliorer leur compréhension de la pensée historique et leur expertise dans la conception de programmes, cours, leçons, projets ou ressources éducatives qui visent le développement de la pensée historique.

Les participants à l’Institut d’été sur la pensée historique de 2019 prendront part à de nombreuses activités, notamment des présentations et des ateliers, des activités d’apprentissage conçues à partir des expositions présentées au Musée canadien de l’histoire et au Musée canadien de la guerre, des discussions en petits groupes portant sur la lecture d’articles et des conférenciers invités pour explorer six repères de la pensée historique : les sources et leur interprétation, la pertinence historique, la continuité et le changement, les causes et les conséquences, la perspective historique et la dimension éthique de l’histoire.

Ces concepts permettront d’approfondir la thématique de IEPH de cette année qui est : « Penser historiquement à l’histoire inclusive ». Par « histoire inclusive », nous entendons une histoire qui prend en compte la diversité de la société canadienne, passée et présente, y compris l’histoire des peuples autochtones, des groupes ethniques, des groupes minorisés (groupes dont les personnes et leurs histoires ont été marginalisées par la société dominante) tels que les femmes, LGBTQ2 +, les personnes handicapées et la diversité des classes socio-économiques et sociales. Dans le cadre des activités de l’IEPH de cette année, les participants utiliseront les six repères de la pensée historique pour réfléchir historiquement aux questions de pouvoir et de représentation liées à ces catégories.

C’est la deuxième année que des groupes francophones et anglophones participent simultanément.

Vos mentors:

LINDSAY GIBSON est professeur adjoint à l’Université de l’Alberta et travaille au projet Pensée historique depuis 2008.

CATHERINE DUQUETTE est professeure en enseignement de l’histoire à l’Université du Québec à Chicoutimi.

CARLA PECK est professeure en enseignement des sciences humaines au département d’enseignement élémentaire de l’Université de l’Alberta.

LAURIE PAGEAU est doctorante en didactique de l’univers social à l’Université Laval (diplomation prévue en 2020).

Passer les liens de partage