Les Basques : ruralité, résistance, résilience

Les documentaristes Julien Gagnon-Rouillard et Robert Majewski explorent différentes facettes de la vie rurale par la documentation de projets alternatifs qui prennent racine dans la région des Basques, au Bas-Saint-Laurent.

Coproduit par Julien Gagnon-Rouillard et Robert Majewski

Mis en ligne le 21 janvier 2021

Notre projet est une expérience documentaire en deux volets, soit la conjoncture d’un site web documentaire nomade qui sera présentée à travers le Québec et le Canada. Nous explorons les différentes facettes de la vie rurale par la documentation de projets alternatifs qui prennent racine dans la région des Basques, au Bas-Saint-Laurent.

Des initiatives telles que des fermes biologiques, des projets culturels coopératifs et des espaces d’habitation collective sont de bons exemples d’organisation populaire et d’entrepreneuriat alternatif qui proposent des solutions radicales et originales à la crise économique, sociale et écologique actuelle. Pour brosser un tableau plus complet de la région, nous retraçons également le passé des sites et des personnes qui colorent la région.

Au courant de l’année 2021, plusieurs capsules seront partagées avec Histoire Canada, compléments à ce projet d’envergure qui devrait voir le jour en hiver 2021–2022.

La série

Les Basques : Embrasser la ruralité

Cette capsule sert d’introduction à la série de capsules documentaires « Les Basques : ruralité, résistance, résilience ». Plusieurs membres de la communauté, dont Soraïda Caron, Wina Forget et Nicolas Falicimaigne s’interrogent sur les raisons de s’installer en région.

Les Basques : Retourner à la terre

En interviewant Maurice Vaney, néo-rural de son époque, conseiller municipal et acteur important de la scène culturelle locale, les documentaristes Julien Gagnon-Rouillard et Robert Majewski comparent la situation de Trois-Pistoles en 1974 avec celle d’aujourd’hui.

Les Basques : Prendre part à la culture

Au cours des 60 dernières années, la région des Basques a entretenu une relation forte avec les arts.


Julien Gagnon-Rouillard

Artiste interdisciplinaire, je m’intéresse autant aux arts visuels qu’à la pédagogie et l’activisme, positions à partir desquelles j’expérimente des manières alternatives d’exister en communauté. Terminant une maîtrise en arts visuels à l’UQAM, mes recherches actuelles se concentrent sur les structures économiques alternatives et, plus particulièrement, sur commentelles peuvent être mises à l’épreuve dans une pratique sociale de l’art, en explorant les concepts de la décroissance, de la résilience, de la convivialité et du ruralisme radical. Il s’agit selon moi de multiples pistes de solution nous permettant d’imaginer une forme d’existence humaine sachant répondre aux crises sociales et écologiques qui marquent notre époque. Site web

Robert Majewski

Photojournaliste habitant à Trois-Pistoles, j’ai passé mon enfance à naviguer entre le Québec et la Pologne. Mes études en anthropologie ont éveillé mon intérêt pour la documentation des humains; comment ils vivent, expriment leur culture et interagissent les uns avec les autres. Par mes projets photo et vidéo, j’aborde les problèmes sociaux actuels et urgents, en explorant comment les gens résistent aux oppressions qu’on leur impose. Terminant une maîtrise en journalisme à Concordia, mes recherches actuelles se concentrent sur les modèles alternatifs de journalisme qui visent à produire des reportages renforçant le pouvoir d’agir du public et offrant des solutions en rapportant des actes de résilience. Site web

Passer les liens de partage

Relié à Colonisation et immigration