1764 : Une relation durable

Dans cette leçon, les élèves se penchent sur le Traité de Niagara en tant que lien fondateur ayant contribué à la création du Canada.

Créé par Nathan Tidridge 

1 septembre 2018

Aperçu de la leçon

Dans cette leçon, les élèves se penchent sur le Traité de Niagara en tant que lien fondateur ayant contribué à la création du Canada. Ils déterminent comment ce lien familial, créé par le Traité, devait servir de fondement aux interactions entre les Premières Nations et les Européens.

Temps requis 

1 période en classe

Concept(s) de la pensée historique

  • Établir la pertinence historique 
  • Utiliser des sources primaires 
  • Adopter une perspective historique

Objectifs d’apprentissage

Les élèves :

  • Comprennent qu’un Traité est une relation. 
  • Reconnaissent et comprennent que la Couronne est liée par des liens familiaux avec les Premières Nations.
  • Explorent l’historiographie de la création du Canada.

L’activité

Activation : Comment les élèves se préparent-ils à l’apprentissage?​

  • Remettez des copies des fiches de la leçon à la classe :
  • Donnez aux élèves quelques minutes pour examiner et s’échanger les images/sources primaires. 
  • Reprenez les images. Laissez les élèves poser leurs questions. 
  • Apposez une gommette collante à l’endos de chaque fiche. 
  • Invitez un élève à se présenter devant la classe et à classer les documents en ordre chronologique. Offrez de l’aide et des conseils au besoin. [ceinture wampum, Acte de l’Amérique du Nord britannique, Loi sur les Indiens]. 
  • Laissez les élèves poser les questions et discuter. 
  • Reprenez l’activité avec les critères suivants; classez les documents :
    • En ordre d’importance nationale [repose sur une opinion] 
    • En ordre d’importance à long terme [repose sur une opinion]
  • Expliquez que l’histoire repose sur des faits et des opinions et que les historiens ont leur propre point de vue lorsqu’ils attribuent une importance relative à une personne ou un événement. 
  • Affichez la fiche 7.1 : Acte de l’Amérique du Nord britannique, 1867. Expliquez que selon les historiens, l’Acte et la Confédération marquent généralement le début du Canada moderne. Expliquez qu’ils étudieront un autre point de départ : le Traité de Niagara de 1764.

Acquisition : Quelles stratégies facilitent l’apprentissage des groupes et des élèves?

  • Remettez des copies du numéro du magazine Canada’s History intitulé Les Traités et les relations qui en découlent et demandez aux élèves de lire l’article « Le Traité de Niagara » (page 23 à 25).
  • Inscrivez le mot « CONTRAT » au tableau.
  • Demandez aux élèves de réfléchir (individuellement ou en groupes) aux mots qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à un contrat. (Pour les aider à se lancer, demandez-leur de trouver des exemples de contrats qu’ils connaissent déjà, p. ex. contrat de téléphonie cellulaire).
  • Invitez les élèves à inscrire des mots autour du terme « CONTRAT » au tableau. Quelques exemples de mots ou de phrases fréquents : signé, écrit, loi, argent, pénalités, avocats, frais, long, difficile à lire, légal, officiel, rigoureux, ferme.
  • Expliquez que les Traités ne devaient pas servir de contrats, mais désigner plutôt une relation. Rayez le mot « CONTRAT » et remplacez-le par « RELATION ».
  • Demandez aux élèves de réfléchir à leurs relations les plus étroites (amis ou parents) et de déterminer si les mots employés pour décrire un contrat sont toujours pertinents.
  • Demandez-leur de trouver (individuellement ou en groupes) des mots qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à une relation solide et d’y réfléchir avant de venir les écrire au tableau. Quelques exemples de mots ou de phrases fréquents : communication, confiance, soutien, amitié, loyauté, fiabilité et amour (si les élèves n’évoquent pas le mot amour, l’enseignant doit l’ajouter à la liste).
  • L’amour est souvent ressenti entre les membres d’une famille et permet de mieux gérer les désaccords et tensions. Les liens familiaux doivent être souples. Lorsqu’une nouvelle dynamique ou des conflits inattendus émergent, ces liens doivent être négociés par les partenaires du Traité afin d’être intégrés à ce dernier (par exemple, vous pouvez donner l’exemple des relations entre frères et sœurs – elles sont souvent chaotiques, mais reposent essentiellement sur l’amour). 
  • Expliquez que depuis la négociation de Traités entre la Reine/Couronne et les Premières Nations, la Reine et ses représentants sont souvent considérés comme étant des membres d’une relation familiale avec les Premières Nations. 
  • Invitez les élèves à poser des questions. Vérifiez s’ils ont bien compris.

Mise en application : Comment les élèves exercent-ils leur compréhension?

  • Lisez l’extrait de l’article à la page 23 :

Jusqu’à récemment, la Confédération et la Loi sur les Indiens qui en a résulté ont éclipsé la plupart des relations issues des Traités dans l’esprit de la population non autochtone du Canada. Aujourd’hui, les Canadiens reviennent aux Traités et veulent redonner vie aux relations qui ont encadré la cohabitation entre les peuples sur ce territoire pendant des siècles, avant 1867. Cette introspection nationale repose en partie sur la « redécouverte », par les non-Autochtones, des liens anciens et durables tissés entre les Premières Nations et le Souverain et qui font partie intégrante de ces Traités, comme le Traité de Niagara de 1764.

  • Dirigez une discussion. 
  • Remettez des copies de la fiche 7.4
  • Demandez aux élèves de le remplir. Offrez des conseils et une aide au besoin.

Materials/Resources

Activité additionnelle

Cherchez et rassemblez des images modernes et historiques qui illustrent les Traités en tant que relations.

Plans de leçons

Les Traités numérotés

Dans cette leçon, les élèves explorent les Traités numérotés en mettant l’accent sur leur pertinence actuelle, les relations historiques et contemporaines et les avantages qu’en retirent tous les Canadiens.

Comprendre l’esprit et l’intention

Dans cette leçon, les élèves explorent le concept d’esprit et d’intention en examinant les différents points de vue de la Couronne et des Premières Nations au moment de la négociation des Traités.

Des nations en attente : L’expérience des Traités en C.-B.

Dans cette leçon, les élèves se penchent sur l’expérience des Traités en Colombie-Britannique en explorant les événements importants du passé et en élaborant une échelle chronologique.

Traités : Partenariats et relations

Dans cette leçon, les élèves explorent la nature durable et pancanadienne des relations issues des Traités au Canada, en soulignant les difficultés et possibilités auxquelles ces relations ouvrent la voie.

Réimaginer l’histoire : Redresser les torts des Traités

Dans cette leçon, les élèves examinent l’idée de justice telle qu’elle s’applique aux interprétations des Traités.

Connaissance des revendications territoriales et territoire algonquin

Dans cette leçon, les élèves explorent les titres de propriété des Premières Nations dans la vallée de l’Outaouais.

Pertinence des Traités aujourd’hui

Dans cette leçon, les élèves explorent la pertinence et l’importance actuelles des relations issues des Traités au Canada et apprennent à voir ces relations comme un chemin vers la réconciliation.

Traités de paix et d’amitié

Dans cette leçon, les élèves utilisent des sources primaires pour explorer la validité constitutionnelle des Traités de paix et d’amitié.

Relations, respect et réconciliation

Dans cette leçon, les élèves explorent la Convention de la Baie James et du Nord québécois et ses conséquences pour les Cris et les Inuits.

Passer les liens de partage

Relié à Plans de leçons