Réimaginer l’histoire : Redresser les torts des Traités

Dans cette leçon, les élèves examinent l’idée de justice telle qu’elle s’applique aux interprétations des Traités.

Créé par Leia Laing and Naomi Fortier-Fréçon Governor General's History Awards Winner  lauréates 2017 du Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement

1 septembre 2018

Aperçu de la leçon

Dans cette leçon, les élèves examinent l’idée de justice telle qu’elle s’applique aux interprétations des Traités. Ils explorent la vision du monde des Autochtones et non-Autochtones et reconnaissent que par le passé, les lois canadiennes ont servi à déposséder les Premières Nations de leurs terres et de leurs ressources.

Temps requis

2-4 périodes en classe

Concept(s) de la pensée historique

  • Analyser les causes et les conséquences
  • Adopter une perspective historique
  • Comprendre la dimension éthique des interprétations historiques.

Objectifs d’apprentissage

Les élèves 

  • Explorent la façon dont les lois et les institutions canadiennes ont servies à opprimer et à déposséder les Premières Nations.
  • Reconnaissent que les Premières Nations et la Couronne avaient une vision du monde différente à l’époque des Traités.
  • Déterminent les conséquences actuelles des lois d’assimilation sur les Premières Nations et les non-Autochtones au Canada.
  • Analysent et évaluent les décisions historiques et font des suggestions pour un avenir plus juste.

L’activité

Activation : Comment les élèves se préparent-ils à l’apprentissage?​

  • • Inscrivez la question « Qu’est-ce que la justice? » au centre du tableau.
  • Distribuez des notocollants, tous de la même couleur – un par élève. Demandez-leur de répondre.
  • Recueillez les notes et collez-les sur le tableau.
  • Lisez certaines des réponses des élèves et lancez une discussion en classe. Dirigez la discussion en notant les différences dans les définitions fournies.
  • Inscrivez une deuxième question au tableau (n’effacez pas la première) : « Pourquoi est-il difficile de définir la justice? » 
  • Distribuez des notocollants d’une autre couleur – un par élève. Demandez-leur de répondre.
  • Recueillez les notes et collez-les sur le tableau.
  • Lisez les réponses à voix haute. Invitez les élèves à participer.
  • Demandez à un élève de venir au tableau et de recueillir tous les notocollants qui contiennent ces mots :
    • Perspective
    • Vision
    • Vision du monde
    • Perception
    • Point de vue
    • Opinion 
    • Interprétation
    • Compréhension
    • Tout autre terme ou toute autre phrase ayant le même sens
  • Lisez à voix haute les notocollants. Posez la question suivante : Comment notre vision du monde influence-t-elle notre compréhension de ce qu’est la justice?
  • Guidez et encadrez une discussion en classe.

Acquisition : Quelles stratégies facilitent l’apprentissage des groupes et des élèves?

La loi anishinaabe nous dit que la terre ne peut être possédée. Nous entretenons plutôt une relation de respect avec la Terre, au sens où nous appartenons à cette terre et où nous en faisons partie. Les systèmes juridiques nonautochtones, pour leur part, reposent sur les notions de propriété et de possession du territoire.

  • Posez la question suivante : En tenant compte de ces deux points de vue ou de ces deux visions du monde, comment le concept de justice/équité est-il susceptible d’être interprété différemment par chaque partie?
  • Expliquez comment les lois canadiennes ont souvent servi à opprimer les Premières Nations et précisez que les Traités n’étaient pas toujours instaurés de façon à améliorer la vie des Premières Nations. Les droits issus des Traités – soit la garantie d’une nation partagée – sont devenus les « torts » issus des Traités.
  • Lisez l’extrait de la page 38 :

La loi du Canada a servi d’outil visant à déposséder les Autochtones de leurs terres et de leurs ressources. Pour les Autochtones, les Traités ne sont pas une série de modalités permanentes, mais ils encadrent plutôt des relations de respect et de réciprocité qu’il importe de renouveler. Ces relations doivent évoluer au fil du temps, dans le respect de chacun et du territoire à partager, sans interférence.

Mise en application : Comment les élèves exercent-ils leur compréhension? 

  • Remettez aux élèves des copies du magazine et donnez-leur accès à l’Internet.
  • Demandez aux élèves d’ouvrir la page 38 du magazine. 
  • Lisez à voix haute la section intitulée « Les droits et les torts découlant des Traités » mettant l’accent sur le système des laissez-passer, les réserves et l’agriculture forcée, les pensionnats autochtones et l’affaire Delagamuukw.
  • Invitez les élèves à poser des questions et à discuter.
  • Remettez la fiche 8.1 – une par élève.
  • Demandez-leur de remplir les sections I et II.
  • Une fois terminé, organisez une séance de partage « éclair ».
  • Les élèves se placent de façon à être assis devant un autre élève.
  • Demandez aux élèves de présenter un aperçu de leur recherche. Les échanges doivent durer de 1 à 2 minutes.
  • Demandez ensuite aux élèves de changer de place, trois à cinq fois, pour entendre les différents points de vue de leurs camarades (tous, si possible).
  • Une fois la séance éclair terminée, demandez aux élèves de remplir la section III de la fiche d’activité.

Matériel/ressources

Activité additionnelle

Demandez aux élèves de créer une brochure résumant les connaissances essentielles concernant les peuples autochtones (histoire, Traités, etc.) et qui servira d’outil d’enseignement pour favoriser la réconciliation.

Plans de leçons

Les Traités numérotés

Dans cette leçon, les élèves explorent les Traités numérotés en mettant l’accent sur leur pertinence actuelle, les relations historiques et contemporaines et les avantages qu’en retirent tous les Canadiens.

Comprendre l’esprit et l’intention

Dans cette leçon, les élèves explorent le concept d’esprit et d’intention en examinant les différents points de vue de la Couronne et des Premières Nations au moment de la négociation des Traités.

Des nations en attente : L’expérience des Traités en C.-B.

Dans cette leçon, les élèves se penchent sur l’expérience des Traités en Colombie-Britannique en explorant les événements importants du passé et en élaborant une échelle chronologique.

Traités : Partenariats et relations

Dans cette leçon, les élèves explorent la nature durable et pancanadienne des relations issues des Traités au Canada, en soulignant les difficultés et possibilités auxquelles ces relations ouvrent la voie.

1764 : Une relation durable

Dans cette leçon, les élèves se penchent sur le Traité de Niagara en tant que lien fondateur ayant contribué à la création du Canada.

Connaissance des revendications territoriales et territoire algonquin

Dans cette leçon, les élèves explorent les titres de propriété des Premières Nations dans la vallée de l’Outaouais.

Pertinence des Traités aujourd’hui

Dans cette leçon, les élèves explorent la pertinence et l’importance actuelles des relations issues des Traités au Canada et apprennent à voir ces relations comme un chemin vers la réconciliation.

Traités de paix et d’amitié

Dans cette leçon, les élèves utilisent des sources primaires pour explorer la validité constitutionnelle des Traités de paix et d’amitié.

Relations, respect et réconciliation

Dans cette leçon, les élèves explorent la Convention de la Baie James et du Nord québécois et ses conséquences pour les Cris et les Inuits.

Passer les liens de partage

Relié à Plans de leçons