Hangar 11

Le Hangar 11 à Edmonton (Alberta) est sur le Palmarès des 10 sites les plus menacés.

Créé par la Fiducie nationale du Canada

8 juin 2017

Lieu

Edmonton (Alberta)

Pourquoi c’est important

Construit en 1942, le Hangar 11 est l’un des deux hangars restants de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, construit à l’origine en partenariat avec la US Air Force à ce que l’on appelait autrefois Blatchford Field (devenu plus tard l’aéroport municipal) près du centre-ville d’Edmonton. Il fait partie de la route des relais aériens du Nord-Ouest, une série d’aéroports mis sur pied à l’appui du programme de prêt-bail pendant la Seconde Guerre mondiale. L’aérodrome d’Edmonton a servi au déplacement de milliers de bombardiers, d’avions de chasse et d’avions de transport américains d’Edmonton vers l’Alaska, jusqu’en Russie, dans ce qui allait devenir un programme crucial de l’effort de guerre allié. Outre le Hangar 14 (une ressource historique provinciale et municipale qui abrite maintenant le musée de l’aviation de l’Alberta), le Hangar 11 est le seul hangar d’aviation qui reste de l’ancien aérodrome, et l’un des atouts culturels les plus importants de la région d’Edmonton. Le Hangar 11 est répertorié dans l’inventaire des ressources historiques de la Ville, mais il n’est pas protégé par une désignation officielle.

La menace

Le conseil municipal d’Edmonton a approuvé le réaménagement de l’ensemble du site de Blatchford Field pour accueillir 30 000 personnes et créer une collectivité modèle durable. L’aéroport du centre-ville a été officiellement fermé en 2014, et les hangars adjacents ont été expropriés, ce qui a pavé la voie au réaménagement du site. L’objectif consiste à redévelopper le site et, selon les documents de planification actuels, la conservation du Hangar 11 n’est pas envisagée. Le Hangar 8, un autre bâtiment datant de 1942 qui est voisin immédiat du Hangar 11, a été détruit en 2016. Le même sort guette le Hangar 11. Le Conseil des lieux historiques d’Edmonton et le Conseil des lieux patrimoniaux d’Edmonton ont exprimé leurs préoccupations à ce sujet.

La Fiducie nationale du Canada publie son palmarès chaque année dans le cadre de sa mission visant à faire connaître l’apport des lieux historiques à la qualité de vie, à l’identité locale et à la vitalité culturelle.

Publié la première fois en 2005, le Palmarès des 10 sites les plus menacés est devenu un puissant outil dans la lutte visant à préserver, pas remblayer. La Fiducie nationale croit que les lieux historiques sont la pierre angulaire de l’identité, de la communauté et du sentiment d’appartenance. Pourtant chaque année, il y en a qui sont perdus parce qu’ils sont négligés, par manque de fonds, par suite d’un aménagement inapproprié ou en raison de la faiblesse des lois. En braquant les projecteurs sur les lieux menacés, le Palmarès des 10 sites les plus menacés sensibilise le public à leur triste sort et appuie les efforts déployés par des intervenants locaux pour les sauver.

Passer les liens de partage

Relié à Sites historiques